Deux des créateurs du trio BGL

Arts visuels: les étoiles filantes

Pour commencer cette année sur une note inspirante, nous avons lancé un coup de sonde auprès d'intervenants culturels et de commissaires du milieu pour vous dresser une cartographie des artistes de Québec à suivre, et à ne pas rater à leur prochain passage. Des artistes-bonheur qui bougent, qui surprennent, qui innovent et qui remuent.
<p>Dan Brault</p>
<p>Martin Bureau</p>
BGL
Le trio amuse et fait réfléchir à la fois en concevant de folles machines interactives (leurs chichas aux saveurs de fruits), des oeuvres d'art public décapantes (C'est sûrement des Québécois qui ont fait ça, pour la Maison symphonique à Montréal) dans leur atelier du quartier Saint-Sauveur.
Dan Brault
Le peintre qui mélange toutes les techniques inimaginables dans des propositions d'une force et d'une unité surprenantes est sur une lancée. Après diverses apparitions au Musée national des beaux-arts du Québec (MNBAQ), au Diamant et en galerie, on pourra notamment voir son travail à Regart, à Lévis, en février et mars.
Claudie Gagnon
Son installation mangeable Le banquet au Musée d'art contemporain de Montréal et son exposition Les queues de comètes, de splendides breloques du quotidien, au Centre Clark l'an dernier, attisent notre désir de revoir la patenteuse atypique à Québec.
Meriol Lehman
Combinant une pratique en art audio et en photographie, celui qui vient de remporter le prix Videre Création fera une performance audio dans un appartement de Québec pour la série Les voisins du commissaire Eric Mattson. Entre autres projets singuliers à venir...
Martin Bureau
Rares sont les peintres qui réussissent à combiner politique et esthétique avec autant de finesse et de doigté que Martin Bureau, dont on attend impatiemment la prochaine exposition chez Lacerte, prévue pour juin.
Jacynthe Carrier
Magnifique artiste, Jacynthe Carrier capte en photo et en vidéo des performances soigneusement orchestrées qui définissent de nouveaux rites, inventés, évocateurs et riches. On a hâte de voir comment évoluera son travail à la suite de sa résidence à Residency Unlimited à New York cet automne.
FlexiB
On reconnaît FlexiB, alias Félix LeBlanc, à ces dessins oniriques et fournis, portraits protéiformes qui empruntent à l'illustration, à la bd, à l'art de rue. Un de ses dessins enveloppe une section de l'exposition Esprits libres, consacrée à la collection d'art populaire de Pierre Gauvreau, au Musée de la civilisation de Québec.
Mathieu Fecteau
Chaque apparition d'une machine sculpture de Fecteau donne envie de sourire, que ce soit à Méduse pour une machine à crêpes géantes ou dans la Vallée du Bras-du-Nord, dans Portneuf, pour des initiatives artistiques en pleine nature.
Jeffrey Poirier
Il fabrique d'innombrables alvéoles, qui deviennent des formes gigantesques qui remplissent les galeries comme un corail ou une ruche débordante. Il sera en janvier à la galerie de l'Université du Québec à Chicoutimi.
Cooke-Sasseville
Juste avant Noël, l'irrévérencieux mais sympathique duo installait sa sculpture La conciliation des contraires au Domaine Forget. On se réjouit de voir qu'ils transposent l'ironie et l'humour iconoclaste de leur Penseur en chocolat ou de leur flamand rose aux jambes molles  en art public.
Josée Landry-Sirois
L'infatigable dessinatrice et archiviste de parcelles de vie occupera les cellules de l'ancienne prison au MNBAQ dès le 15 janvier pour un projet de médiation culturelle du Printemps des poètes, avec des oeuvres inspirées de textes des femmes incarcérées.
À noter : les chroniques sur les arts visuels du Soleil seront dorénavant publiées toutes les deux semaines. Les expositions des musées et l'actualité en arts visuels continueront d'être abordées hors de cet espace.