Bande sonore, Le chant de sainte Carmen de la Main, Artistes variés

Artistes variés: les voix de la Main ***

On a tardé avant de vous parler de cet album. L'arrivée hier à Québec de la troupe du spectacle musical Le chant de sainte Carmen de la Main (présenté encore ce soir, vendredi et samedi prochain à la salle Albert-Rousseau) nous offre une nouvelle occasion.
Daniel Bélanger et René Richard Cyr, qui s'étaient commis dans l'univers de Michel Tremblay avec le succès Belles-soeurs, ont repris du service, s'attaquant cette fois à la faune bigarrée de la Main : pimps, guidounes, travestis, drogués, fuckés et autres poqués. Au centre de tout ce beau monde, la chanteuse Carmen (Maude Guérin, très convaincante), qui leur offre une voix, un reflet positif et un appel au réveil. La dentelle des voix qui composent le choeur se déploie tantôt a cappella (dans l'intense, mais un peu longuette Le soleil, c'est Carmen), tantôt dans des relents de cabarets latinos défraîchis ou dans l'expectative d'une journée «qui va t'êt'longue»... Imagées et plutôt mélodiques, les chansons ne trouveront toutefois tout leur sens qu'une fois sur les planches.