Le palais de justice de Québec

Arrêté parce que jugé «trop dangereux»

La police de Québec a arrêté, vendredi, Mathieu Perron, un homme de Québec sorti de prison en février après avoir purgé une peine de plus de 10 ans. Il a été appréhendé en vertu d'un article du Code criminel peu utilisé. En effet, les autorités craignent qu'il commette une infraction grave.
En octobre 2003, Perron avait été l'auteur d'une prise d'otage, armé d'un fusil de calibre .12. Intoxiqué, il s'était rendu chez un individu du quartier Montcalm pour collecter une dette de drogue. Pendant le siège, il avait tiré des coups de feu vers les policiers.
Les autorités carcérales ont toujours refusé de lui accorder une libération conditionnelle. Les rapports émis par la Commission des libérations conditionnelles font état d'un risque de récidive élevé. Les commissaires écrivent que Perron n'a fait aucun progrès et il qu'il a toujours de graves problèmes de violence et de consommation.
La Couronne a obtenu lundi le dossier de l'ex-taulard. Il a été jugé assez inquiétant pour demander un mandat d'arrestation contre Perron qui, depuis sa sortie, n'a pourtant commis aucun acte répréhensible. Le but est maintenant de l'obliger à suivre une thérapie pour régler ses problèmes de violence et de consommation pour qu'il recouvre la liberté. Il revient en Cour lundi.