L'entreprise de Stéphane Roy, Apogée Sports, de Québec, est le fournisseur officiel de Patinage de vitesse Canada.

Apogée Sports: champion sous toutes ses coutures

Stéphane Roy n'était pas peu fier, lundi, de la performance de son «cobaye». Fier et surpris. «Le 1500 mètres, ce n'est pas une discipline dans laquelle il est roi et maître. Charles Hamelin est un sprinter. Son large sourire sur le podium en disait long sur son état d'esprit à Sotchi. Et dire qu'il lui reste le 500 mètres et le 1000 mètres. Sans compter le relais 5000 mètres en équipe. Tous les espoirs lui sont donc permis.»
<p>Charles Hamelin célèbre la victoire après avoir remporté la médaille d'or au 1500 mètres en patinage de vitesse courte piste à Sotchi.</p>
Stéphane Roy connaît Charles Hamelin sous toutes ses coutures. C'est le cas de le dire.
Son entreprise, Apogée Sports, de Québec, est le fournisseur officiel de Patinage de vitesse Canada. Elle conçoit et fabrique les casques et les combinaisons des patineurs de courte et de longue piste. Apogée Sports est aussi le fournisseur officiel de Biathlon Canada.
«Le défi était gigantesque pour une petite entreprise d'une trentaine d'employés comme la nôtre au moment où Patinage de vitesse Canada, au lendemain des Jeux olympiques de Vancouver en 2010, faisait appel à nos services», se remémore Stéphane Roy en soulignant au Soleil que la compagnie qu'il a mise sur pied en 1998 se battait tous les jours contre des géants comme Under Armour ou Nike. «Vous savez, Patinage de vitesse Canada ne se contente pas de demi-mesures. C'est la victoire à tout prix. Rien d'autre. Notre organisation était prête à relever ce défi incomparable.»
Apogée Sports a travaillé en étroite collaboration avec le Centre national de recherches du Canada pour développer les combinaisons des patineurs de longue et de courte pistes. Des tests en soufflerie ont été réalisés, entre autres, pour mesurer la performance de nombreux tissus et assemblages qui permettront à des athlètes de haut calibre d'atteindre des performances aérodynamiques inégalées.
«Le vêtement que portait Charles Hamelin pour sa compétition d'hier matin [lundi] a été conçu spécialement pour lui. Chaque athlète a une combinaison qui correspond à sa stature et à sa morphologie.»
Combien peut coûter la combinaison de Charles Hamelin?
«Au-dessus de 1000 $», avance Stéphane Roy.
Ce dernier dira peu de choses de la composition du vêtement sur lequel il est inutile de chercher le moindre pli lorsque l'athlète l'a enfilé. C'est un secret d'État!
«Il s'agit d'un lycra de haute performance, compressif, doublé d'un matériel résistant aux coupures de patin. Le vêtement offre aussi beaucoup de souplesse et de confort. Ajusté à l'extrême, il permet une grande liberté de mouvement à l'athlète qui a l'impression de n'avoir rien sur le dos. La nouvelle matière que nous avons développée permet à un patineur de la trempe de Charles Hamelin de dominer le peloton en se fatiguant moins que ses concurrents et même d'imposer un rythme que les compétiteurs derrière lui ne parviendront pas à maintenir. Notre combinaison peut permettre à un patineur de gagner 0,2 seconde par tour de piste», explique Stéphane Roy en précisant que Charles Hamelin et Marianne St-Gelais étaient des «cobayes» hors pair pour tester les nouveaux produits d'Apogée Sports.
«Tout au long du développement d'un nouveau produit, nous échangeons avec eux pour connaître leurs impressions. Ils nous apportent beaucoup de rétroaction.»
Pas encore pour le grand public
Chaque bonne performance d'un patineur ou d'un biathlète canadien - le Québécois Jean-Philippe Le Guellec porte aussi la griffe Apogée Sports - rehausse la crédibilité internationale de l'entreprise de Québec qui habille également des athlètes français, lituaniens, hongrois et belges à Sotchi.
L'entreprise n'entend pas commercialiser ses produits pour le grand public. Du moins, pas pour le moment.
«La pression des consommateurs va peut-être faire en sorte que nous devrons, un jour, rendre nos produits plus disponibles. Pour le moment, nous tenons à demeurer les fournisseurs de produits destinés d'abord et avant tout aux équipes sportives. Nous habillons 135 clubs de patinage de vitesse au Canada. Nous sommes en affaires pour concevoir et pour fabriquer au Canada des produits exclusifs à valeur ajoutée, et ce, dans des délais rapides et à des prix compétitifs», mentionne Stéphane Roy en ajoutant qu'en plus du patinage de vitesse, Apogée Sports développait des produits pour le vélo, le triathlon, le ski de fond et le ski alpin.
Croissance constante
Loin de patiner sur la bottine, Apogée Sports connaît une croissance constante depuis sa fondation en 1998.
Pour soutenir sa progression, l'entreprise a pris la décision d'investir 1,5 million $ pour déménager ses pénates dans un immeuble tout neuf dans le parc industriel François-Leclerc à Saint-Augustin-de-Desmaures.
La construction de l'édifice de 10 000 pieds carrés doit débuter en mars. L'équipe d'Apogée Sports devrait prendre possession des lieux à la fin du mois de juillet. «Nous envisageons faire des embauches au cours des prochains mois», avance le président de l'entreprise, Stéphane Roy.
Selon ce dernier, le bâtiment aura de la gueule. La firme d'architectes choisie est la même qui a dessiné les plans de magasins de motos Harley Davidson sur le boulevard Pierre-Bertrand à Québec.
En plus des bureaux de l'entreprise et d'unités de production, l'immeuble abritera un laboratoire de recherche et de développement afin de réaliser des tests sur de nouveaux produits.