L'amphithéâtre en construction

Amphithéâtre: 16 millions $ pour le béton

Les fondations de béton de l'amphithéâtre de Québec coûteront 15,9 millions $, soit 4,4 % en dessous de l'évaluation de la Ville de Québec.
La Ville de Québec a en effet ouvert mardi matin les enveloppes des soumissionnaires.
La firme Coffrage LD inc. de Charny a été le plus bas soumissionnaire pour le coffrage, à 9,6 millions $.
Le contrat pour l'acier d'armature sera confié aux Aciers Orford inc. de Sherbrooke (3,9 millions $). Les entreprises LT ltée de Beauport a pour sa part remporté l'appel d'offres pour le béton, à 2,9 millions $.
«Les trois compagnies, on ne les connaît pas. On va découvrir c'est qui», a commenté le maire de Québec, Régis Labeaume, peu avant midi, mardi.
Ces trois lots, une étape importante dans la construction du futur amphithéâtre, cumulent donc à 15 965 000 $, soit 4,4 % en dessous de l'estimation de la Ville de Québec, qui était de 16,7 millions $.
M. Labeaume et le conseiller responsable du projet d'amphithéâtre, François Picard, se sont réjouis mardi de ces quelque 730 000 $ d'économie.
Le maire de Québec a attribué ces prix au désir des entreprises de faire partie de l'aventure de l'amphithéâtre de 400 millions $.
«On sait que des entreprises, pour leur réputation, veulent être dans le projet. Tant mieux, c'est bon pour nous autres», a-t-il commenté.
Les firmes choisies feront l'objet de vérifications d'usage et l'octroi des contrats sera vraisemblablement entériné lors de la séance du comité exécutif du 19 décembre.
Acier et gradins
Lundi, la Ville de Québec a aussi lancé l'important appel d'offres pour les structures d'acier et les gradins préfabriqués du nouveau colisée. Cet appel aux soumissionnaires a été fait avec quelques semaines d'avance, au moment où chaque jour compte pour livrer l'amphithéâtre en septembre 2015.
«On devait le sortir en janvier, on le devance pour donner plus de temps aux gens pour soumissionner», a indiqué mardi le conseiller municipal responsable du dossier de l'amphithéâtre, François Picard.
«Ça permettra une meilleure préparation des soumissionnaires, alors on peut imaginer peut-être un meilleur prix», a-t-il avancé.
Les firmes intéressées devront faire parvenir leur soumission avant le 31 janvier.