«Les non-voyants n'ont pas accès à tous les contenus et se sentent exclus. AMI, c'est une façon pour eux de vaincre l'isolement», estime Philippe Lapointe.

AMItv: la nouvelle copine télé des non-voyants

Vous serez peut-être surpris d'apprendre que la principale source d'information et de divertissement des non-voyants est la télévision. Pas pour rien que plusieurs séries sont maintenant accompagnées de vidéodescription.
Il reste que c'est encore trop peu pour un large bassin de la population. Les choses vont changer en janvier 2015 avec l'arrivée d'une chaîne en français entièrement adaptée aux téléspectateurs aveugles ou ayant une vision partielle. AMI, qui administre déjà une chaîne du genre au Canada anglais, est allée chercher un pro de la télévision, Philippe Lapointe, pour piloter l'équivalent francophone, qui sera imposé sur le service de base de tous les fournisseurs au pays.
M. Lapointe, qui dirigeait la filiale télévision de TC Média avant sa dissolution en novembre, a passé le plus clair de sa carrière à TVA, où il a été vice-président à la programmation et à l'information. Après avoir vécu les guerres d'empires, il a choisi cette fois de se consacrer à une oeuvre sociale. «Ça rejoint beaucoup mes valeurs et j'avais le goût de rendre service. AMI, c'est à but non lucratif, ça change de l'énergie des médias traditionnels», nous a confié Philippe Lapointe.
Ça change en effet : le vice-président programmation et production d'AMI français aura une toute petite équipe, au maximum de quatre ou cinq personnes dans de nouveaux bureaux à Montréal. «Nous sommes à la recherche d'un directeur des programmes et d'un directeur du marketing. On part de zéro.»
À ses débuts, AMItv proposera essentiellement des acquisitions étrangères, des films, mais aussi des émissions québécoises, avec vidéodescription mais sans publicité. Il est prévu qu'on produise par la suite des émissions originales spécialement destinées au public malvoyant. Philippe Lapointe souhaite conclure des partenariats avec les diffuseurs et offrir des émissions d'information.
Vous ne vous sentez pas concerné? Sachez que dans 10 ans, avec le vieillissement de la population, 30 % d'entre nous vivront avec un handicap visuel. «Les non-voyants n'ont pas accès à tous les contenus et se sentent exclus. AMI, c'est une façon pour eux de vaincre l'isolement», explique Philippe Lapointe.
AMI, pour Accessible Media Inc., est basée à Toronto et fait travailler 130 employés. Pour vous donner une idée, jetez un coup d'oeil sur la chaîne anglophone, qui diffuse beaucoup de séries américaines comme CSI: NY et All in the Family avec vidéodescription. Sur Illico, la chaîne apparaît au 27 et en HD au 627, chez Bell au 48 et chez Cogeco au 66.