Le Alan Parsons Project sera au Grand Théâtre jeudi.

Alan Parsons pour remplacer Nickelback

Suite au désistement du groupe hard rock canadien Nickelback pour la soirée de clôture du 19 juillet, le Festival d'été de Québec (FEQ) est aller puiser dans un tout autre registre en invitant le producteur Alan Parsons et son Live Project sur les plaines d'Abraham en première partie de Deep Purple.
Parsons, bien connu pour avoir produit le légendaire album The Dark Side of the Moon de Pink Floyd, est davantage reconnu pour un soft-rock aux forts accents progressifs. Le Alan Parsons Live Project s'était d'ailleurs produit au Grand Théâtre en mars alors que le directeur général du FEQ, Daniel Gélinas, faisait partie du public.
«Daniel m'a dit que ce spectacle avait marché très fort et il y a aussi une question de segmentation de la clientèle. Quand nous avions signé Nickelback et Deep Purple cet automne, on ne pensait pas faire une soirée metal le soir précédent. Comme Megadeth s'est révélé être notre meilleure option pour le samedi, on a décidé de planifier quelque chose de plus ciblé pour la clientèle des «baby-boomers» », a expliqué Louis Bellavance, directeur de la programmation du FEQ, en conférence de presse jeudi.
Le Festival avait exploré d'autres options, mais le groupe Faith No More, réuni cet été et présentement en pause entre sa tournée européenne et sa tournée américaine, n'en faisait pas partie. «Trop cher», a laissé tomber Louis Bellavance, avouant que le remplacement de Nickelback par Alan Parsons avait permis à son organisation de faire des économies.
Le directeur de la programmation a également avoué que, sans y être, il suivrait de près samedi le spectacle des Foo Fighters au RFK Stadium de Washington, le premier depuis que le chanteur Dave Grohl s'est fracturé une jambe dans un spectacle à Stockholm.
«On a reçu la confirmation du «management» que les Foo Fighters seraient présents, mais on ne sait pas encore ce qu'on aura besoin de fournir à Dave Grohl pour accommoder sa situation. S'il faut lui mettre une rampe d'accès pour handicapés, on le fera! », a-t-il blagué.
Pas de billets d'un soir
D'autre part, Daniel Gélinas a annoncé que, même si les ventes cette année sont meilleures que celles de l'an dernier, il devrait rester des laissez-passer en vente tout le long du Festival. Bref, ceux qui espéraient que des billets d'un soir soient émis devront changer leurs plans car le FEQ n'en émettra très probablement pas non plus cette année.
«Non, nous n'avons pas vendu tous nos laissez-passer, mais ça va quand même très bien. 150 000 billets vendus, ça n'existe nulle part sur la planète. Les années où nous avons réussi ça, ça relevait du miracle», a-t-il martelé, ajoutant que la hausse de 10 $ du prix du laissez-passer le 9 juin n'avait pas nui aux ventes.
Il ne sera plus possible non plus d'assister aux spectacles en salle du FEQ sans détenir de laissez-passer. Jusqu'à l'an dernier, les spectateurs qui n'avaient pas leur laissez-passer pouvaient entrer au Cercle, à l'Impérial et au Petit Impérial en payant 15 $.
Nouveautés
En plus de tout ça, le FEQ a annoncé quelques nouveautés cette année, notamment la mise en place d'un vestiaire payant où, pour 5 $, les festivaliers pourront entreposer les objets interdits sur le site, comme les parapluies et casques de moto ou de vélo.
De plus, pour accélérer l'entrée, la foule sera séparée en trois files distinctes : une pour les festivaliers ne transportant rien, une pour les parents avec poussette et une pour la fouille des sacs à dos.
Côté transport, Martin Côté, coordonnateur au soutien opérationnel du Réseau de transport de la capitale (RTC), a pour sa part annoncé que deux navettes, le parcours 430 en partance de Charlesbourg et le parcours 450 en partance de Beauport, s'ajouteraient au parcours 410 provenant de Lebourgneuf durant toute la durée du Festival.
Ces navettes amèneront les passagers directement au Festival pour les ramener dans leur quartier à la fin de la soirée. «L'an passé, le parcours 410 a été tellement populaire qu'on a eu 16 000 passages alors qu'on en attendait entre 8000 et 9000», a conclu M. Côté.