Alain Souchon & Laurent Voulzy: union tranquille ***

Après quatre décennies de collaboration musicale, Alain Souchon et Laurent Voulzy mêlent enfin leurs voix sur un premier disque en duo. On dit «enfin», puisqu'il était attendu par les amateurs de chanson française, cet album promis depuis des années.
La plus grande force de ces chansons réside d'ailleurs dans la rencontre vocale des deux complices, qui livrent à maintes occasions de belles harmonies (les courts interludes Ils étaient deux garçons et On était beau en offrent d'éloquents exemples).
Souchon et Voulzy brossent des pièces où se succèdent portraits, petits récits, constats sociaux et quête de rapprochements humains (comme sur la belle Oui mais). Loin d'être désagréable à l'oreille, le résultat, de facture classique et misant presque invariablement sur la douceur, a toutefois de quoi nous laisser sur notre faim.
On avance sur ces chansons comme sur un fleuve tranquille et au fil des titres, on en vient à espérer quelques vagues