Jeff Fillion a quitté la salle d'audience en avant-midi. Il se retire du dossier puisqu'il juge qu'il n'a plus rien à gagner.

Affrontement CHOI/TVA: Jeff Fillion se retire

Impression de déjà-vu hier au palais de justice de Québec, alors que Patrice Demers et ses entreprises Genex Communications et CHOI affrontent le Réseau TVA, le chef d'antenne Pierre Jobin et les journalistes Denis Thériault et Carl Langelier. Sauf que cette fois, CHOI est le poursuivant et réclame 950 000 $.
Lors du dépôt de la poursuite contre TVA le 23 février 2004, Jeff Fillion était toujours l'animateur du matin à CHOI. Il était donc partie prenante de la poursuite et réclamait 600 000 $, notamment pour atteinte à sa réputation.L'animateur a décidé hier d'abandonner la poursuite et de se retirer du dossier. Maintenant qu'il n'est plus un employé de CHOI, Fillion se représente lui-même. Considérant n'avoir rien à gagner, l'animateur a quitté la salle d'audience en milieu d'avant-midi pour veiller à la bonne marche de son entreprise, a-t-il expliqué.
Fillion doit beaucoup d'argent à Genex, résultat des poursuites intentées contre lui. L'animateur a été très clair : s'il avait obtenu de l'argent à la suite de cette poursuite, Genex l'aurait immédiatement saisi.
Reportage sur un tournoi de golf érotique
La poursuite dont l'audition a commencé hier devant le juge Denis Jacques est en fait la suite d'un procès tenu en 2007 à l'issue duquel CHOI et Jeff Fillion ont été condamnés à verser 150 000 $ à Pierre Jobin. Un reportage diffusé par TVA le 20 février 2003 sur un tournoi de golf érotique est le point de départ de deux poursuites.
Le reportage diffusé deux mois après le démantèlement du réseau de prostitution juvénile rappelait la tenue d'un tournoi de golf érotique en 2001 auquel auraient participé trois jeunes filles mineures, des victimes dans le dossier du réseau de prostitution. CHOI était un des commanditaires de l'activité.
Le reportage mentionnait que les isoloirs destinés à des danses privées portaient le sigle de CHOI. Patrice Demers et Jeff Fillion ont participé au tournoi, ajoutait-on.
En colère à la suite de ce reportage, Fillion s'en était pris dès le lendemain à Pierre Jobin, ce qui lui a valu une poursuite. Trois jours après l'inscription de la poursuite du chef d'antenne de TVA, Patrice Demers, Genex, CHOI et Fillion répliquaient par une poursuite de 1,5 million $ contre Jobin et TVA.
Il faut garder en tête que le reportage arrivait deux mois après l'éclatement du scandale de la prostitution juvénile. «Quand la prostitution juvénile et votre nom sont associés, ce n'est pas une bonne nouvelle», de dire hier Patrice Demers. L'homme d'affaires a précisé que son animateur et lui sont partis immédiatement après leur ronde de golf et n'ont donc pas participé à la soirée qui a suivi. CHOI n'a plus commandité ce genre de tournoi.
M. Demers se demande pourquoi avoir mentionné uniquement la commandite de CHOI alors que plusieurs autres entreprises étaient associées à l'activité. L'homme d'affaires a mentionné n'avoir jamais eu vent de l'enquête policière dont il était question dans le reportage. «Jamais la police n'a communiqué avec moi», a-t-il dit.
«Il est évident que le reportage était une opération de salissage», de dire M. Demers, selon qui TVA et ses journalistes ont porté atteinte à sa réputation, à sa dignité et à sa vie privée. Le procès se poursuit ce matin et devrait durer au moins deux semaines.