Anthony Dumas fait face à deux accusations de conduite dangereuse ayant causé la mort, une pour chaque décès.

Accident mortel sur Laurentienne: le jeune chauffard remis en liberté

Le jeune conducteur Anthony Dumas, accusé d'être responsable de l'accident qui a tué deux de ses confrères de classe le 19 septembre sur l'autoroute Laurentienne, a pu reprendre sa liberté durant les procédures.
L'homme de 21 ans, étudiant à temps plein pour devenir électricien et sans antécédent judiciaire, est accusé de conduite dangereuse et de conduite avec les capacités affaiblies ayant causé la mort de William Bureau, 19 ans, et de Jean-Philippe Rochette, 23 ans.
Selon la police, alors qu'il était en état d'ébriété, Anthony Dumas conduisait une Lexus à très haute vitesse. Il a fait une embardée doublement mortelle à la hauteur du boulevard Wilfrid-Hamel, tuant sur le coup ses deux passagers.
Rappelant que la règle est la remise en liberté provisoire et l'exception, la détention, le juge Alain Morand a accepté que le jeune homme aille vivre chez l'un ou l'autre de ses parents en attendant son procès.
Son père et sa mère ont dû déposer chacun 5000 $ en plus de s'engager pour une somme de 10 000 $.
Anthony Dumas devra respecter un couvre-feu et s'abstenir formellement de conduire tout véhicule à moteur et de boire de l'alcool.
Le procureur de la Couronne Me Jean-Philippe Robitaille plaidait que la détention du jeune Dumas durant les procédures est nécessaire pour ne pas miner la confiance du public dans l'administration de la justice.
Une ordonnance de non-
publication nous interdit de rapporter les faits de la cause, étalés en détail par la Couronne et repris par le juge dans sa décision.
Quelques proches des victimes et la famille de l'accusé étaient présents. Ils n'ont eu aucune réaction et sont sortis silencieusement de la salle d'audience après la décision du juge Morand.
L'accusé Anthony Dumas n'a pas montré le moindre de signe de soulagement en entendant le magistrat dire qu'il pourrait quitter la prison.
Le dossier reviendra à la cour le 28 novembre.