Marco Labrie et Sylvain Cossette

À quelques pas de son rêve

Atteint d'un cancer du péritoine de stade avancé, Marco Labrie (à gauche) mord dans la vie et met tous les efforts pour réaliser son rêve de jouer dans une salle de spectacle de Québec pleine à craquer. Pour la quatrième année, il organise un concert-bénéfice - le Concert pour la vie Groupe Investors - pour amasser des sous pour la Société canadienne du cancer.
«Ça a commencé tout petit, avec mon groupe et des amis musiciens, et c'est devenu de plus en plus gros et de plus en plus professionnel», s'enthousiasme le batteur, qui a eu la chance jusqu'à maintenant de partager la scène avec des artistes comme Martin Deschamps et Breen Leboeuf. M. Labrie n'est pas peu fier de sa dernière prise, le chanteur Sylvain Cossette, qui offrira le meilleur de son spectacle 70s le 17 mai au Capitole.
«Tous les profits seront remis à la cause», assure-t-il, mentionnant avoir déjà vendu plus de 600 billets par lui-même. Presque autant d'entrées sont disponibles au coût de 40 $ et 60 $ (taxes et fais de services inclus) sur le réseau Billetech ou à la billetterie du Capitole. On peut également s'en procurer sur le site concertpourlavie.com. L'objectif est de remettre 40 000 $ pour la recherche sur le cancer. «J'ai moi-même eu la chance d'avoir été sélectionné pour un protocole de recherche en 2008. C'est ce qui me maintient en vie depuis ce temps-là», conclut celui qui souhaite donner au suivant grâce à son événement.
****************
<p> Cette année, une douzaine de restaurants comptaient parmi les partenaires, dont le Tuscanos, le Café Sirocco, le Louis-Hébert ainsi que le 47e Parallèle, ici représentés par Dimitri Triantafylou, Ianny Xénopoulos, Joseph Sarrazin et Isabelle Plante. Hélène Vézina, coordonnatrice à l'approvisionnement chez Moisson Québec, et Jean-Sébastien Langlois, de tonresto.ca, figurent également sur la photo, à chaque extrémité.</p>
Succès pour le 3e Restolove
Restolove, vous connaissez? Il s'agit d'une initiative toute simple, imaginée par l'agence Cogima, afin de contribuer à garnir les tablettes de Moisson Québec tout en profitant de rabais au restaurant. La campagne de financement, qui s'est déroulée pendant tout le mois de février, a permis cette année de recueillir 8154 $, soit pratiquement le double de ce qui avait été atteint lors de la première édition, en 2012.
«Nous sommes vraiment heureux de l'évolution de la campagne depuis trois ans», a indiqué Élaine Côté, directrice générale de Moisson Québec (au centre, avec Israël Papillon, associé chez Cogima). «Le geste posé en allant sur le site de Restolove pour acheter un coupon dans le restaurant de son choix en est un d'entraide», a-t-elle ajouté.
Cette année, une douzaine de restaurants comptaient parmi les partenaires, dont le Tuscanos, le Café Sirocco, le Louis-Hébert ainsi que le 47e Parallèle, ici représentés par Dimitri Triantafylou, Ianny Xénopoulos, Joseph Sarrazin et Isabelle Plante. Hélène Vézina, coordonnatrice à l'approvisionnement chez Moisson Québec, et Jean-Sébastien Langlois, de tonresto.ca, figurent également sur la photo, à chaque extrémité.
******************
<p>Sylvie Boulet remet un chèque de 700 $ à Martine Danjou, de Parents-Espoir.</p>
Un fonds qui donne de l'espoir
Sylvie Boulet, qui a perdu sa soeur dans les années 80 après plusieurs années de graves problèmes de santé mentale, consacre maintenant ses énergies à amasser des dons en mémoire de cette dernière. Le Fonds Hélène-Boulet vient ainsi en aide aux différents organismes communautaires qui travaillent auprès des personnes vivant une grande souffrance intérieure et leurs proches. Le plus récent don du fonds, administré par la Fondation communautaire du grand Québec, a été remis à l'organisme Parents-Espoir, pour la réalisation et l'impression d'un document informatif sur les problèmes de santé mentale en lien avec le rôle de parent. «J'amasse moi-même l'argent, avec mes propres moyens», signale Mme Boulet, qui doit elle aussi surmonter des problèmes de dépression. Rappelons que selon l'Institut universitaire en santé mentale de Québec, une personne sur cinq sera atteinte d'une maladie mentale au cours de sa vie.
Louis Garneau, artiste
Le cycliste Louis Garneau n'a pas que la bosse des affaires, il est aussi un artiste-peintre philanthrope au talent caché. Voilà maintenant quatre ans qu'il vient en aide à l'équipe nationale de cyclisme du Rwanda, entraînée par l'Américain Jonathan Boyer. M. Garneau a dévoilé la semaine passée une collection de 12 toiles inspirées du thème de l'espoir. Intitulée Hope, la série de tableaux a été réalisée à partir de photos des cyclistes rwandais - tous des survivants du génocide de 1994 -, sur lesquelles des inscriptions et des motifs ont été peints en blanc. «Je suis rempli d'admiration pour ces jeunes hommes qui ont vécu les atrocités du génocide et qui, loin de se laisser abattre, ont choisi la vie en optant pour la compétition dans l'un des sports les plus exigeants qui soient», a déclaré M. Garneau. L'exposition est ouverte au grand public à la Boutique Louis Garneau, à Saint-Augustin-de-Desmaures, jusqu'au 1er mai. Chaque tableau est en vente au coût de 20 000 $, qui seront entièrement remis aux cyclistes rwandais.
Mentions spéciales
>> Des étudiants du Collège Mérici organisent ce soir, à la Commission des liqueurs, une activité-bénéfice au profit des usagers de l'Institut de réadaptation en déficience physique de Québec. Conférence, spectacle de variétés, encan silencieux et tirages sont entre autres au menu, dès 18h30, au 2360, chemin Sainte-Foy (la pyramide). Erick Bouchard, auteur du livre La rage de vivre, viendra notamment témoigner de son histoire, lui qui est devenu quadriplégique à la suite d'un plongeon presque fatal il y a une vingtaine d'années.
>> Annie Bergevin, directrice générale d'Expéditions Nouvelle Vague, se rendra à Leipzig, en Allemagne, afin d'assister en novembre prochain au Congrès mondial JCI (Junior Chamber International). Cette opportunité a été rendue possible grâce à une bourse de 3000 $ remise par le restaurant 47e Parallèle lors du plus récent Gala Jeune Personnalité d'affaires de Québec. Championne du monde de rafting en équipe, Mme Bergevin a fondé son entreprise afin de faire connaître son sport favori aux amateurs de sensations fortes sur la rivière Jacques-Cartier, à Saint-Gabriel-de-Valcartier.
>> Vingt et une courageuses personnes ont sacrifié leur chevelure lors du Défi des têtes rasées au Cégep Garneau, le 27 février dernier. Le témoignage de Noémie Dubé-Caron, une jeune fille de 21 ans en rémission de la leucémie, en a inspiré plus d'un. Au total, les participants et les spectateurs ont remis plus de 10 000 $ pour la recherche sur le cancer.