Le comédien-animateur Mathieu Turcotte incarne le Shérif Pol-R.

À la rescousse du shérif

Au Monde de Bonhomme, les enfants sont conviés à une mission pour retrouver l'Étoile polaire, dérobée par la vilaine reine Sissi D'Hiverness. Le Shérif Pol-R a besoin d'agents pour l'aider dans cette quête.
La salle d'entraînement Givr'altère, où les participants s'affrontent à l'aide de «Q-Tips» géants.
L'épreuve du Château glacé des apparences, où les enfants doivent lancer des balles dans les trous des murs du château.
À l'entrée de la Mission polaire, nouvelle activité concoctée pour le Carnaval, l'animateur Mathieu Turcotte - oups! pardon, le Shérif Pol-R - est reconnaissable entre tous avec son immense chapeau vissé sur la tête et son uniforme peu orthodoxe. Tous les jours pendant la fête d'hiver, il recrute de nouveaux «agents polaires» qui doivent accomplir six épreuves dans la cité de Polaria.
«Les épreuves font travailler les muscles et les neurones. Il y a par exemple un jeu de mémoire, un mobile d'hébertisme ou encore la "salle d'entraînement Givr'altère", où les enfants doivent s'affronter avec des genres de "Q-Tips" géants», explique M. Turcotte, précisant que les activités sont adaptées tant pour les plus jeunes «qui savent marcher» que les préados.
Lors du passage du Soleil sur le site, vendredi en début d'après-midi, le comédien-animateur - qui en est à son cinquième Carnaval - pouvait compter sur son acolyte l'Homme fort et plusieurs bénévoles pour guider une horde d'enfants à travers les activités. On a constaté le grand engouement pour le Château glacé des apparences, où les jeunes agents doivent lancer des balles dans les trous des murs du château.
«Sur semaine, on a beaucoup de groupes scolaires, surtout le vendredi. Il y a aussi des jeunes d'âge préscolaire et des familles de touristes, dont beaucoup viennent de l'Ontario, de l'Alberta ou de la Colombie-Britannique», signale Mathieu Turcotte, ajoutant que les fins de semaine sont encore plus achalandées, avec nombre de familles de la région qui viennent profiter des activités carnavalesques.
Apprendre à aimer l'hiver
Rencontrée à la fin du parcours, l'enseignante Émilie Pinard s'enthousiasmait de voir ses jeunes élèves apprendre à aimer l'hiver. C'est que Mme Pinard enseigne en francisation dans une classe d'accueil de l'école primaire Jeunes-du-Monde, dont la plupart sont d'origine syrienne, népalaise ou centrafricaine et sont au Québec depuis à peine un an.
Pour l'enseignante, le Carnaval est un «must» pour égayer ces jeunes réfugiés qui ont souvent un passé lourd à traîner. «Il y en a qui ne sourient pas beaucoup d'habitude, mais ici on voit un sourire sur leur visage. On les a aussi amenés faire du patin avant Noël et nos prochaines sorties leur permettront d'essayer le ski alpin, la pêche sur glace et le ski de fond», mentionne Mme Pinard.
À ses côtés, Chancela, Chancelle et Boziane, toutes trois originaires de République centrafricaine, ont confié leur bonheur d'avoir pu rencontrer Bonhomme un peu plus tôt, lui dont elles avaient tant parlé en classe. Les trois jeunes filles qui complétaient la Mission polaire ont aussi indiqué avoir adoré la grande glissade du Monde de Bonhomme, aménagée sur les remparts.
Le Monde de Bonhomme, situé au parc de l'Esplanade, est ouvert de 10h à 16h30, du vendredi au dimanche, et de 12h à 16h du lundi au jeudi.
****
Aujourd'hui au Carnaval...
>> Déjeuner western du Stampede de Calgary, 9h30 à 12h, Place D'Youville
>> Défilé de nuit de Charlesbourg, 19h à 21h (voir la carte du trajet plus bas)
>> Lévis, attache ta tuque!, 10h30 à 17h (et dimanche, 10h30 à 16h), Vieux-Lévis
>> DJ Millimetrik en trio, 20h à 22h, Camp à Jos (parc de la Francophonie)
Trajet du défilé de Charlesbourg
Grande fresque hivernale ce soir à Charlesbourg
Le Carnaval de Québec met la touche finale aux chars et aux créatures qui prendront part au défilé de Charlesbourg, samedi soir dès 19h.
Quelque 600 participants, dont l'incontournable Bonhomme, sa reine (du duché de Charlesbourg) et les duchesses seront de la grande fresque hivernale élaborée pour en mettre plein la vue aux «carnavaleux». Le froid se fera sentir davantage que la fin de semaine dernière, pour le début de la fête d'hiver, alors qu'Environnement Canada prévoit une température de -12 °C en soirée avec de la neige intermittente.
Le Réseau de transport de la Capitale incite les gens qui souhaitent assister au défilé à se déplacer en autobus: la fréquence du parcours 801 sera bonifiée à sept minutes et demie vers Charlesbourg dès 17h et l'accès est gratuit pour les enfants de moins de 12 ans accompagnés d'un adulte la fin de semaine.
Bûcher à toute vitesse!
Le Camp à Jos du parc de la Francophonie accueille jusqu'à dimanche une compétition de bûcherons, dont l'agilité est mise à rude épreuve et chronométrée à la seconde près.
Que ce soit au godendard (scie qui se manie à deux) ou à la scie mécanique, les bûcherons n'ont qu'un objectif: effectuer le défi le plus rapidement possible. Lors du passage du Soleil, des compétiteurs devaient à tour de rôle trancher trois morceaux d'une épaisse poutre de bois à la scie mécanique, une affaire de quelques secondes.
Le doyen des participants, Charles-Henri Gagné, prend part à des compétitions de bûcherons depuis 40 ans. L'homme dans la soixantaine a réellement été bûcheron il y a de nombreuses années, puis a oeuvré dans le milieu de la construction. Il indique participer chaque année à une quinzaine de compétitions du genre dans la province.
«D'habitude on est 20-25 compétiteurs qui s'affrontent dans des petites villes ou villages comme Saint-Pamphile, Saint-Hilarion, Windsor, Senneterre... Il y a des épreuves au godendard et à la scie mécanique, où il y a plusieurs catégories», explique M. Gagné.
Au Camp à Jos, la compétition comporte sept épreuves qui durent environ 15-20 minutes, présentées entre 12h et 16h.
Visite de Toronto
Vendredi, le petit Nate Francis était fort impressionné par ces hommes vêtus de chemises à carreaux qui maniaient de grosses scies bruyantes. Lui et sa grande soeur Maria goûtaient à leur premier Carnaval avec leurs parents, Dwayne et Joanne, qui ont fait la route de Toronto pour passer la fin de semaine dans la capitale.
Les deux enfants étaient bien fiers de leurs parents, qui ont fait l'essai du lancer de la hache - madame démontrant un certain talent! La famille envisageait aussi d'assister au premier défilé du Carnaval, samedi, dans Charlesbourg.