François-Xavier Raymond et Sarah Bilodeau-Fressange

À la croisée des chemins... et de l'art!

À l'heure où le Centre Mgr-Marcoux célèbre ses 50 ans, c'est le moment ou jamais pour les citoyens du quartier Maizerets de montrer leur attachement à l'établissement situé au 1885, chemin de la Canardière. Et le vernissage d'une immense murale de quatre étages, réalisée en collaboration avec des jeunes du Centre Jacques-Cartier, en sera justement l'occasion, demain, entre 17h et 19h. Il aura fallu six semaines, 10 gallons de peinture et 33 pinceaux aux six artistes pour réaliser cette gigantesque fresque aux couleurs du centre communautaire. Il s'agit de la neuvième murale en 11 ans pour le Projet Murale, qui vise la réinsertion sociale des jeunes à travers l'art. Non seulement sera-t-il possible demain de faire la rencontre des artistes, tels François-Xavier Raymond et Sarah Bilodeau-Fressange (photo), qui se feront un plaisir de parler de leur expérience, mais les convives seront également invités à participer par la même occasion à la campagne de mobilisation Boules de cristal, lancée en janvier dernier. Cet exercice de consultation populaire est en fait un moyen d'identifier les nouveaux besoins de la population du quartier afin d'assurer la pérennité du Centre, dont le maintien des activités n'est assuré pour le moment que jusqu'en décembre 2016.
<p>Alfred Roy a 92 ans et fréquente le Patro Laval depuis qu'il a cinq ans. Il est photographié avec Donald Gingras et Sonia Pichette.</p>
<p>Gabrielle Labrie Carrier a eu 100 ans le 2 mars dernier.</p>
Une loyauté... de 87 ans!
Alfred Roy a 92 ans et fréquente le Patro Laval depuis qu'il a cinq ans. Mine de rien, l'homme qui est né dans Saint-Sauveur est une des plus anciennes mémoires du centre communautaire, avec 87 ans d'expérience au Patro sur 104 ans de présence dans le quartier. Sa grande loyauté est d'ailleurs une des raisons pour lesquelles il a été choisi par l'Association des Anciens et Anciennes du Patro Laval pour recevoir le prix Appartenance, remis dans le cadre d'une petite cérémonie tenue au début du mois. Ayant commencé à fréquenter le Patro «pour faire comme ses frères», M. Roy n'a en effet jamais laissé tomber cet endroit si cher aux familles de Saint-Sauveur. Il a notamment été membre de son conseil d'administration dans les années 80, un moment crucial où il était question de la démolition de l'ancien édifice pour en construire un nouveau. Et aujourd'hui, il est toujours fidèle à la messe et au déjeuner des Anciens chaque début de mois. «C'est mes compagnons du temps, explique M. Roy. La plupart sont plus jeunes que moi. On échange, on discute et on parle du passé. Ça fait du bien!» conclut celui qui, sur la photo, est entouré de Donald Gingras et Sonia Pichette.
Nouvelle centenaire
La famille de Gabrielle Labrie Carrier s'est réunie le 2 mars dernier pour souligner les 100 ans de cette dame bien connue du quartier Pintendre, à Lévis. Mme Carrier a en effet été professeure à la petite école du village dans les années 30, jusqu'à ce qu'elle se marie et fonde une famille. Puis, avec un mari camionneur souvent sur la route et sept enfants à s'occuper, elle trouvait quand même le temps de travailler à l'atelier de fourrure de sa mère. «Elle y a travaillé jusqu'à 75 ans. Elle n'avait pas le choix pour faire vivre sa famille, puisqu'elle s'est retrouvée veuve à 50 ans», raconte une de ses filles, Manon, qui se souvient avoir grandi dans une maison où les manteaux de fourrure allaient et venaient, pour accélérer les affaires à l'atelier. La nouvelle centenaire compte aujourd'hui sur une nombreuse descendance répartie sur trois générations. «Si on compte les enfants, les petits-enfants et les arrière-petits-enfants, ça fait près de 90 personnes!» laisse tomber sa fille, invitée à faire le décompte.
Pédaler avec Clara pour la santé mentale
La championne olympique Clara Hugues, qui a fait sa marque tant dans les épreuves de cyclisme que dans celles de patinage de vitesse, sera de passage à Québec le 31 mars prochain pour une étape du défi auquel elle prend part, le Grand Tour de Clara pour Bell cause pour la cause. Amorçant son grand périple de 110 jours à travers le Canada vendredi, à Toronto, Clara Hugues parcourra un total de 12 000 kilomètres à vélo d'ici le 1er juillet afin de sensibiliser la population à la maladie mentale. Des centaines de sportifs sont attendus à l'Institut universitaire en santé mentale de Québec le 31 mars, de 12h à 19h, afin de relever un défi à relais sur des vélos stationnaires. L'objectif? Atteindre symboliquement la distance de 12 000 km, équivalant au parcours de Clara Hugues pour traverser le Canada. Les équipes, qui seront chacune formées de cinq personnes, se veulent en fait une représentation réaliste de l'importance de la maladie mentale dans notre société. En effet, on estime qu'une personne sur cinq en sera atteinte au cours de sa vie. Il est encore possible de s'inscrire au www.institutsmq.qc.ca/clara.
Mentions spéciales
* Cynthia Laflamme, propriétaire de Vertigo Gourmet, qui offre une grande sélection de jeunes pousses cultivées en serre pour les consommateurs et les chefs, est la grande gagnante du concours Découvrez l'entrepreneure en vous!, de l'association Femmes en affaires de la Capitale-Nationale. Sélectionnée parmi une trentaine de candidatures, Mme Laflamme a été récompensée en remportant une séance de quatre heures auprès de la dragonne Danièle Henkel, un modèle de réussite pour les femmes d'affaires.
* Des jeunes du Collège des Compagnons, en collaboration avec les Chevaliers de Colomb et la paroisse Notre-Dame-de-Foy, organisent jeudi une collecte de sang sous la présidence d'honneur de la sénatrice Suzanne Fortin-Duplessis. Cette activité réalisée avec l'organisation Héma-Québec se tiendra de 14h à 20h à l'église Saint-Mathieu, située au 3155, chemin des Quatre-Bourgeois.