75 heures de bénévolat pour un chauffard de 14 ans

Le jeune fugueur de 14 ans qui avait embouti la façade d'un commerce avec le véhicule de ses parents l'été dernier à Neufchâtel écope d'une peine de 75 heures de travaux bénévoles.
Le jeune homme, aujourd'hui âgé de 15 ans, avait eu une violente dispute avec ses parents le 6 juillet dernier. Furieux, il a quitté les lieux en trombe à bord de l'auto familiale. L'adolescent n'avait évidemment aucun permis de conduire.
Avertie par les parents, la police s'est mise aux trousses du fuyard. Les policiers ont dû arrêter la poursuite parce qu'elle devenait trop dangereuse pour eux et pour les autres automobilistes.
L'adolescent a fini par faire une embardée et a foncé dans la vitrine d'un commerce d'outils du boulevard Bastien. Il a par la suite été accusé d'avoir pris un véhicule sans permission, de ne pas s'être arrêté à la demande des policiers et de conduite dangereuse.
C'est à cette dernière accusation que le jeune homme a choisi de plaider coupable.
Le juge Dominic Pagé de la Chambre de la jeunesse a fait remarquer à l'adolescent, jusque-là sans démêlés avec la justice, qu'il avait un important problème d'impulsivité. «Prendre une voiture pour vous défouler, c'est certainement inquiétant», a commenté le juge.
Le magistrat s'est rendu à la suggestion de la défense et a imposé une peine de 75 heures de travaux bénévoles. Le jeune homme sera aussi sous probation durant une année. Il devra rester à l'école et recevoir tous les soins médicaux requis.