Alex Harvey entend skier pour le plaisir d'ici la fin du Tour de ski.

21e, Harvey va skier pour se faire plaisir

Avec une 21e place au 15 km en style classique, mercredi, Alex Harvey n'ambitionne plus de coup fumant au Tour de ski. «Je vais essayer de skier pour me faire plaisir», a-t-il confié sur le chemin le menant d'Oberstdorf à Toblach.
Harvey a eu le malheur de grimper sur des skis lents pour la cinquième étape (sur huit), ce qui l'a empêché de glisser vers le rang espéré. Il a affiché un retard de 54,6 secondes sur le vainqueur pour passer du 8e au 10e rang au classement général de la grande boucle. «Bof! C'est décevant. Je me sentais bien, mais j'avais des skis trop lents. Dès le premier tour, j'ai perdu des positions, autant sur le plat que dans les descentes», a-t-il expliqué au téléphone.
Après avoir tenté de s'accrocher au groupe de tête, Harvey a perdu à la fois de l'énergie et le contact avec le peloton principal. Au dernier tour, il a donné une dernière poussée pour remonter de quelques rangs. «J'essayais juste de perdre le moins de temps possible avec les gars devant moi au cumulatif, et quand tu peux faire ce genre d'effort à la fin, c'est généralement bon signe, mais bon...»
Harvey pointe au 10e rang du Tour, à 3,24 minutes de Martin Johnsrud Sundby. L'invincible Norvégien a explosé pour une rare fois avec un 23e rang. «Il a peut-être connu sa pire course depuis trois ans, mais il a une grande avance», estimait le fondeur de Saint-Ferréol-les-Neiges.
Alexey Poltoranin (Kazakhstan), Dario Cologna (Suisse) et Francesco De Fabiani (Italie) ont grimpé sur le podium. Après la pause de jeudi, il ne restera plus que trois étapes en sol italien à ce tour. «Il ne reste plus grand-chose d'excitant à aller chercher. J'aimerais quand même faire un bon résultat d'ici à la fin», a dit Harvey, sans croire possible de grimper au classement cumulatif puisqu'il traîne un retard de plus d'une minute sur la huitième place.