Cette année, Patrick Dom célèbre sa 25e année à la tête du Tournoi international de hockey pee-wee.

2017, une «année charnière» pour le tournoi pee-wee

En cette première journée du 58e Tournoi international de hockey pee-wee, le directeur général, Patrick Dom, aborde quelques sujets-clés en rafale. Bref entretien avec un homme au franc-parler, qui célèbre sa 25e année à la tête du traditionnel rendez-vous.
Q Vous avez battu un record d'assistance (236 279) l'an dernier, lors de vos débuts au Centre Vidéotron. Avez-vous espoir de faire encore mieux cette année?
R Je ne pense pas revoir ce chiffre-là de mon vivant. Si ça arrive, c'est parce qu'on va avoir quatre Gretzky et cinq Lafleur la même année. [...] C'était vraiment à cause du buzz de l'ouverture du Centre Vidéotron. On le voit aussi avec les Remparts, c'est normal.
Q Vous vivrez donc un retour à la réalité, cette année...?
R Exactement. Et c'est une bonne chose pour nous, parce que ça va être une année qui va nous permettre de nous enligner pour l'avenir. Ça va être une année charnière avec laquelle on va être capable d'avoir des comparatifs.
Q Est-ce qu'il y a une partie de toi qui s'ennuie du Colisée?
R [Hésitations] Il y aura toujours un côté de nous autres qui sera nostalgique de ne plus être au Colisée. On l'apprivoise, le Centre; on l'aime, le Centre. [Mais] de l'autre côté, on connaissait chaque craque, on connaissait chaque lumière, on connaissait toutes les clés. Le Colisée avait son charme, mais il était passé date.
Q Dans la catégorie AAA, il y a cette année beaucoup plus d'équipes américaines (23) que canadiennes (7). Qu'est-ce qui explique ce phénomène?
R C'est l'histoire d'un an. Ce que Hockey Québec a fait l'an passé en créant le AAA relève [ndlr : où les joueurs de deuxième année sont limités à cinq par équipe], ça nous a mis un peu dans la m... Parce qu'on ne fait pas de AAA relève chez nous. Parce qu'ils vont tous venir l'année prochaine et on veut toujours laisser la chance à des deuxièmes années de venir. Ça va faire partie de la restructuration qu'on va faire l'année prochaine au niveau des divisions. On va remanier ça d'une autre façon.
Q As-tu quand même vu une progression du hockey américain depuis 10 ans?
R Ils nous clanchent à 100 milles à l'heure! Il faudra peut-être que quelqu'un commence à regarder le modèle du hockey québécois. [...] Première des choses, il faudra peut-être que [Hockey Québec] commence par s'entendre avec le hockey scolaire pour faire quelque chose d'intelligent.
Q Parmi la quarantaine d'anciens joueurs de la LNH qui seront de passage à Québec comme parents ou entraîneurs dans les prochains jours, lequel as-tu le plus hâte de voir?
R [Hésitations] Scott Niedermayer! Sûrement le plus gentilhomme que je connaisse. Je sais même pas pourquoi j'ai hésité!
Q Des représentants de la Chine, du Danemark et de l'Estonie viendront en éclaireurs. Qu'est-ce que vous leur montrez pour les convaincre d'amener leurs équipes dans les prochaines années?
R Sais-tu quoi? On ne leur vend absolument rien. Ils s'assoient dans les estrades, ils regardent les matchs, et c'est vendu. On a de l'aide de l'Office du tourisme : ils vont aller voir la parade du Carnaval, les chutes Montmorency. Mais pour ce qui est de vendre le tournoi, quand ils voient qu'il y a 8000, 9000, 10 000 personnes dans les estrades, ils viennent les yeux gros comme des 30 sous.
Horaire de jeudi
9h15 Gouverneurs de Sainte-Foy-Sillery c. Rapides de Beauce-Nord Inter C
10h30 Olympiques de Repentigny c. Éclaireurs de Chaudière-Etchemin Inter C
11h45 Sieurs de Terrebonne c. Noroîts du Campus/DPR Inter B
13h00 Pro-Lac c. AWK Grayson Inter C
14h15 Océanic de Rimouski c. Phoenix de Sherbrooke AA-Élites
15h30 Drakkar de Baie-Comeau c. Voltigeurs de Drummondville AA
16h45 Mariniers de Sorel-Tracy c. Sasquatchs de Soulanges Inter C
18h00 Cyclone du SSF-Québec c. Cataractes de Shawinigan AA-Élites
19h15 Forts de Chambly c. Techno Pieux de Thetford Appalaches Inter B
20h30 Saguenéens de Chicoutimi c. Tigres de Victoriaville AA-Élites