120 lieux qu'on aime

Le Soleil est profondément enraciné dans la vie de Québec et de sa région. Tous les jours, depuis 120 ans, des citoyens de la capitale nous choisissent pour s'informer, comme vous le faites aujourd'hui.
Le lien privilégié qui nous unit a survécu à des révolutions technologiques, à l'explosion des sources d'information (radio, télé, Internet). Et il se perpétue encore, en se renouvelant sans cesse, jamais figé. 
Au rituel papier et au site Web s'est ajoutée une application mobile, récemment primée, en constante évolution, qui convie une nouvelle génération à s'approprier nos contenus, à faire du Soleil sa référence au quotidien. Comme ses aînés avant elle. Depuis 120 ans.
Québec, sa région, c'est depuis 120 ans la matière première de nos journalistes (pas la seule, bien sûr, mais la première). C'est le terrain qu'on veille, qu'on observe, qu'on investigue. C'est le terrain qu'on critique, qu'on salue aussi. Un terrain politique, sportif, culturel, économique, dont on cherche tous les jours à écrire l'histoire, l'évolution, ses gens, ses institutions, les débats qui l'animent.
C'est notre mission.
Mais Québec, c'est aussi, pour nous, un milieu de vie. Et les raisons de l'aimer sont plurielles, comme vous le constaterez dans ce numéro spécial à conserver, préparé collectivement pour souligner, à notre façon, nos 120 ans.
Parler de nous? On l'a fait le 28 décembre, jour anniversaire. Cette fois, nous avons eu envie de parler de la région qui nous inspire. Non pas au passé, mais au présent de ce qu'elle a de plus vibrant, stimulant, attrayant.
***
La formule? Les journalistes de la rédaction ont été invités à identifier les lieux qu'ils aiment de Québec, de Lévis, de leurs environs. Pas plus de cinq. Leurs lieux préférés.
En guise de clin d'oeil à notre anniversaire, nous en avons retenu 120 au final : 120 lieux qu'on aime, comme autant de raisons d'aimer vivre dans la capitale. Ce sont les choix de la rédaction. En toute subjectivité. Assumée!
Le résultat n'est pas un guide touristique officiel, n'a pas la prétention d'être exhaustif. Certains grands monuments n'y figurent pas, alors que de petits parcs en apparence anodins y trouvent une place.
Les 120 lieux qu'on vous présente sont des coups de coeur, des choix émotifs, des lieux qui ont marqué nos vies, qui nous allument encore, que nous fréquentons en famille, entre amis, pour s'entraîner, nous divertir, refaire le monde. Des lieux publics.
Dans la liste, vous trouverez des parcs, des rues, des sentiers, des places publiques, des pistes cyclables, des salles de spectacle, quelques bars, quelques institutions. Des lieux racontés au «je», à travers des souvenirs personnels.
Nos listes se sont parfois recoupées : les plaines d'Abraham, la rivière Saint-Charles (notre trésor sous-estimé), l'île d'Orléans, etc. Des coups de coeur parmi les coups de coeur, qui seront soulignés au fil de ce numéro spécial.
Pas un palmarès
Des absents sur la liste? Beaucoup! Nous avons inclus des bars, mais, par choix, pas de restos (ce pourrait faire l'objet d'un projet en soi, tant il y en a d'excellents). Cent-vingt lieux sont ici regroupés. Mais il y en aurait tant d'autres. On vous invite d'ailleurs à nous partager les vôtres en nous écrivant (nouvelles@lesoleil.com).
L'exercice n'est pas un palmarès. Voyez-le comme une sorte de grande lettre d'amour à Québec. La nôtre. Incomplète, mais sincère.
De toute façon, la région est bien trop riche, trop belle, trop vaste pour se résumer à 120 lieux.
Vice-président 
Information et éditeur adjoint
Le Soleil