Aménagé sur trois étages au centre-ville de Thetford Mines, Setlakwe Mode est un véritable petit centre commercial.

110 ans de mode à Thetford Mines

Les régions avoisinantes de la ville de Québec regorgent de jolies boutiques où la mode artisanale côtoie celle des marques internationales. Pour les escapades estivales, Le Soleil vous propose un carnet d'adresses, présenté sur deux semaines, où la mode est unique. Ajoutez-les à votre itinéraire! Cette semaine, on visite la Rive-Sud, de Lévis jusqu'à Kamouraska. Mais avant, un petit crochet à Thetford Mines chez Setlakwe Mode. Second de deux.
<p>Marika, l'une des acheteuses mode de Setlakwe, joue régulièrement les mannequins pour montrer sur les médias sociaux les looks de l'heure. </p>
<p>Toute la famille peut se vêtir chez Setlakwe Mode, avec notamment une section pour les adolescents.  </p>
Bien que le commerce au détail n'ait pas la vie facile ces temps-ci, surtout dans la mode vestimentaire, certaines enseignes se distinguent et attirent les clients qui font même un petit détour pour s'y arrêter. C'est le cas de Setlakwe Mode, qui célèbre ses 110 ans d'existence.
Véritable institution à Thetford Mines, où se trouvent le siège social et le magasin principal, Setlakwe est un nom bien connu dans la région. L'entreprise familiale, qui en est à sa cinquième génération, habille de la tête aux pieds les familles des alentours, avec en plus deux autres magasins à Disraeli et à Sainte-Marie de Beauce. 
«Les gens de la région sont fiers de leurs commerces de proximité et ils n'hésitent pas à les encourager et je crois que notre entreprise leur rend bien», explique Margo Setklawe Blouin, la dernière recrue (et cinquième génération) au sein de l'entreprise. 
L'histoire de la compagnie va au-delà de la vente de vêtements. Dès ses balbutiements, la compagnie fondée en 1904 par Aziz Setlakwe, un immigrant arménien, a toujours été active dans sa communauté. Plusieurs membres de la famille ont été impliqués dans la politique régionale et au sein de la chambre de commerce, notamment. 
Rajeunir la clientèle
Aménagé sur trois étages au centre-ville de Thetford Mines, le magasin principal a élargi son offre vestimentaire ces dernières années. On y retrouve des vêtements spécialisés pour les sports d'hiver et nautiques, en plus d'une large sélection de produits pour la maison et la cuisine. «Les clients nous appellent le petit centre commercial!» lance Margo, qui se charge des relations avec le public.
Même si elle est centenaire, l'entreprise vise à attirer une clientèle plus jeune et mieux informée des nouveautés. Pour cela, une dizaine d'acheteurs ont été embauchés et ciblent les marques à la mode et les dernières tendances. «On veut offrir les mêmes marques que les grands centres et aux mêmes prix. Sans que les clients aient à quitter la ville!» poursuit la jeune femme de 25 ans.
Cette dernière alimente également la page Facebook de l'entreprise en présentant régulièrement les looks et les soldes du moment. «Comme ça, on va chercher les jeunes qui redécouvrent d'un nouvel oeil notre magasin.»
Et comme les H&M et autres grands détaillants de ce monde n'ont pas encore investi le secteur, Setlakwe peut se targuer d'avoir l'exclusivité sur plusieurs marques, dont Parasuco, Guess, G-Star, etc.
<p>Marika, l'une des acheteuses mode de Setlakwe, joue les mannequins.</p>
Le service avant tout
Mais le succès de l'entreprise, qui emploie aujourd'hui 175 personnes, repose avant tout sur les valeurs de la famille. «Les gens viennent ici pour le service. Il n'y a pas beaucoup de détaillants qui offrent encore le service d'une couturière sur place», confie une cliente. 
«Certains clients fréquentent le magasin depuis 50 ou 60 ans. Ils sont devenus des membres de la famille en quelque sorte. Et aujourd'hui, on sert leurs enfants et leurs petits-enfants. C'est un privilège pour une entreprise comme la nôtre», renchérit Margo, petite-fille du président actuel de l'entreprise. 
En plus de ses trois magasins, Setlakwe est aussi propriétaire des 13 boutiques de lingerie Silhouette, dont quelques-unes sont localisées à Québec. 
Setlakwe Mode 
188, rue Notre-Dame Ouest, Thetford Mines (aussi à Disraeli et à Sainte-Marie), 418 335-9121, www.setlakwemode.com (le site est actuellement en reconstruction)
<p>À Lévis, l'atelier de joaillerie Artisans du Passage personnalise les alliances et les bijoux grâce à son procédé unique.  </p>
<p>Située dans le Vieux-Lévis, Chato Mode recycle la fourrure de luxe. </p>
Design et artisanat sur la Rive-Sud
Sur la Rive-Sud, les routes sont multiples, de Lévis vers la Beauce ou en remontant vers Kamouraska.
Sur chacune d'entre elles, on retrouve de mignonnes petites boutiques qui mettent en valeur le savoir-faire des créateurs et des artisans de ces régions.
Voici cinq adresses charmantes.
Bijouterie techno
Depuis 2007, Artisans du Passage a littéralement réinventé la joaillerie en utilisant des procédés à la fine pointe de la technologie. Plusieurs de ses créations ont été réalisées pour des événements d'envergure, mais ce sont surtout les bagues de fiançailles et de mariage portant une incrustation en 3D de l'empreinte digitale des conjoints qui ont fait connaître les créations de Charles-Olivier Roy aux quatre coins du pays. Si près de 90 % des ventes se font en ligne, une visite à l'atelier de Lévis permet réellement de constater l'ingéniosité et la minutie de ce procédé unique.
Artisans du Passage
48, côte du Passage, Lévis, 418 304-3768, www.artisansdupassage.com
De la fourrure à l'année!
Oubliez le long et lourd manteau de fourrure de grand-maman. La fourrure recyclée de luxe de Chato Mode est jeune, unique et créative. Dans son atelier, la designer et sympathique propriétaire Lesya Masyuk intègre des pièces de fourrure partout dans la garde-robe, même sur des cravates, des chaussures et des vêtements pour enfants. Ouvert en novembre dernier dans le Vieux-Lévis, l'atelier-boutique a déménagé le mois dernier dans les anciens locaux de Fourrures Georges Roy, dont elle a fait l'acquisition. 
Chato Mode
16, avenue Bégin, Lévis, 418 837-5409, www.chatomode.com
<p>L'atelier et la boutique principale du Quai des Bulles se trouvent à Kamou- raska. L'un des savons vedettes au Quai des Bulles est celui au tilleul. </p>
<p>Le Fil bleu est le lieu par excellence pour les amateurs des métiers d'art de la région du Bas-Saint-Laurent.</p>
Savonnerie artisanale
La savonnerie artisanale a la cote ces dernières années et les petits pains de savon aux huiles et aux odeurs variées se multiplient sur les routes du Québec. L'un des incontournables dans ce domaine est le Quai des Bulles, dont le siège social et la boutique principale sont installés à Kamouraska. La PME fait la promotion et la vente (aussi en ligne) de soins pour le corps à partir de matières premières naturelles et biodégradables, comme les huiles essentielles, des extraits de plantes, des herbes séchées et de la cire d'abeille. On retrouve aussi des boutiques et points de vente dans différentes municipalités du Québec, dont Saint-Jean-Port-Joli, Beauceville, Baie-Saint-Paul et jusqu'en Gaspésie.
Quai des Bulles
66, avenue Morel, Kamouraska, 
418 492-9673, www.quaidesbulles.ca
Talent local
Au coeur de Kamouraska, aménagée dans l'ancien presbytère, la boutique de métiers d'art Le Fil bleu regroupe les plus belles créations des artisans de la région travaillant le bois, le textile ou encore la céramique. Parmi nos coups de coeur, les «feuilles à porter» de Fabi Bijoux transforment les éléments de la nature en de magnifiques parures. 
Le Fil bleu
76, avenue Morel, Kamouraska, 
418 308-0646, www.lefilbleu.ca
<p>C'est dans une grange transformée en boutique que la ferme Alpagas des Appalaches présente et vend ses produits faits de laine.</p>
Une boutique à la ferme
Plusieurs fermes accueillent les visiteurs durant la saison estivale. Notre dernier arrêt se fait en Nouvelle-Beauce, plus précisément à Saint-Elzéar, où la ferme Alpagas des Appalaches confectionne des vêtements et des accessoires à partir de la fibre chaude et douce de cet animal touffu au long cou. La proximité des bêtes et le décor champêtre en font un lieu agréable pour toute la famille.
Alpagas des Appalaches
927, rang Saint-André, 
Saint-Elzéar, 418 387-6334, www.alpagasdesappalaches.com