Selon Éric Caire, porte-parole de la CAQ en matière de transports, le gouvernement Marois s'apprête à réduire sa participation financière dans le transport collectif pour refiler la facture aux automobilistes.

«11 citoyens sur 10» contre l'anneau de glace, dit la CAQ

Le député et candidat de la Coalition avenir Québec Éric Caire évalue à «11 sur 10», le nombre de citoyens de Québec d'accord pour rayer de la carte le projet d'anneau de glace couvert à 100 millions $.
«Je pense que les gens de Québec comprennent très bien que si on leur donne le choix entre baisser leurs taxes et un anneau de glace couvert, je pense qu'il n'y a pas beaucoup d'hésitation», a réaffirmé M. Legault samedi matin en marge d'une annonce sur les contrats gouvernementaux en informatique.
«J'en ai reparlé avec mes députés et candidats de Québec, et ce qu'ils me disent est que, dans leur porte-à-porte, les gens sont très d'accord avec notre proposition.»
«Onze sur dix» sont d'accord, a lancé l'actuel député et candidat dans La Peltrie, Éric Caire, présent à la conférence de presse.
En début de campagne, le chef caquiste a dit qu'il était contre ce projet de 97 millions $, financé à parts égales par le fédéral, le provincial et la Ville de Québec.
Le maire Régis Labeaume souhaite y voir un centre national d'entraînement en patinage de vitesse en plus d'une infrastructure ouverte à la population.
Or, voilà, M. Legault a soutenu samedi que même le maire de Québec n'a pas abordé le sujet lors d'un dîner vendredi au Sommet de l'Union des municipalités.
«J'ai lunché entre autres avec M. Labeaume hier [vendredi] midi à l'UMQ et il en parle moins un peu, de l'anneau de glace», a-t-il laissé tomber.
François Legault a déjà annoncé qu'un gouvernement caquiste rayerait de la carte plusieurs projets majeurs pour la région de Québec dont l'anneau de glace, mais aussi le tramway, le théâtre Le Diamant et la reconversion des Nouvelles-Casernes.