-

10 mois de détention pour un jeune trafiquant

Pris avec une impressionnante quantité de 100 000 comprimés de méthamphétamine, un adolescent purgera au total une dizaine de mois de mise sous garde.
Éric (prénom fictif), 17 ans, veut gagner de l'argent facilement pour se donner «un standing de vie intéressant». Il décide de faire du trafic de stupéfiants et s'acoquine avec Martin Stewart et Antoine Jobin-Chamberland.
Le 12 janvier dernier, il accepte d'aller chercher un paquet livré par Stewart dans le stationnement d'un restaurant de la Rive-Sud. Les policiers débarquent et arrêtent le trio.
Les agents mettent la main sur 100 000 comprimés de drogue de synthèse, d'une valeur d'un demi-million de dollars sur le marché noir.
Bon comportement
Détenu depuis six mois en attente des procédures, le jeune homme, maintenant âgé de18 ans, a un bon comportement et est bien soutenu par ses parents, note la juge Judith Landry. Les circonstances du crime et surtout la quantité de stupéfiants qui allaient être déversés sur le marché de Québec commandent toutefois, dit-elle, une mise sous garde - le terme qui désigne la détention dans la justice pour adolescents - de 120 jours. Les 40 derniers jours pourront être purgés à la maison.
Le complice Stewart a déjà plaidé coupable et écopé de six ans de pénitencier. Jobin-Chamberland doit subir son enquête préliminaire en octobre.