YouTube Space Toronto a ouvert ses portes au collège George Brown au printemps 2016, au moment où la communauté de créateurs était en plein essor.

YouTube ferme son studio canadien à Toronto

TORONTO — YouTube a annoncé vendredi qu’elle fermerait son seul studio canadien permanent, plus tard cette année, dans le cadre d’un changement de stratégie sur sa façon de rejoindre les créateurs vidéo.

Le géant des médias a envoyé un courriel jeudi à sa communauté de créateurs en ligne, dans lequel il annonce son intention de remplacer son studio de Toronto par des emplacements temporaires «éphémères» qui seront déployés dans différentes régions du pays.

Selon l’entreprise, ce changement aidera les actifs de production de YouTube à rejoindre les Canadiens dans des villes où ils n’auraient pas les ressources autrement.

YouTube Space Toronto a ouvert ses portes au collège George Brown au printemps 2016, au moment où la communauté de créateurs était en plein essor.

L’installation de 3500 pieds carrés était accessible aux personnalités de YouTube comptant plus de 10 000 abonnés. Plus leurs chaînes étaient populaires, plus elles pouvaient passer de temps en studio.

Le site est rapidement devenu un lieu de prédilection pour les créateurs torontois, qui s’y retrouvaient et puisaient dans des ressources qu’ils n’auraient pas autrement, telles que du matériel, des ateliers et des espaces pour organiser des soirées de lancement.

Des musiciens canadiens y sont aussi passés le temps d’une prestation, notamment la chanteuse country Jess Moskaluke, le rappeur Shad et le rocker Matt Good. Ils ont tous enregistré des concerts en direct dans le studio pour leurs chaînes YouTube.

YouTube invite fréquemment ses personnalités les plus populaires dans cette installation pour attirer les foules. La créatrice d’Ottawa Elle Mills, qui compte 1,6 million d’abonnés, sera de passage dans le YouTube Space le 6 juin pour y rencontrer ses admirateurs.

Une étude récente de l’Université Ryerson a révélé que le Canada comptait environ 160 000 créateurs de YouTube, mais les mesures de soutien au contenu canadien de l’entreprise ont été sporadiques jusqu’à maintenant.

Il y a moins de deux ans, YouTube a lancé fièrement «Spotlight Canada», une page organisée qui promettait de promouvoir les talents locaux en mettant en valeur des vidéos exceptionnelles. Mais cette page a rapidement été négligée et n’a pas été mise à jour depuis près de six mois.

La fermeture de YouTube Space intervient alors que le géant de la diffusion en continu s’éloigne des propriétés qui ne sont ni détenues ou exploitées par sa société mère, Google.

La société envisage également de fermer un autre YouTube Space à Mumbai, en Inde, qui est installé dans une école. Certains autres studios, comme ceux de New York, Londres, Paris et Los Angeles, resteront pour leur part ouverts.

Le responsable du studio torontois, Mark Swierszcz, a indiqué dans un communiqué que YouTube envisageait de créer un autre type d’installation permanente à Toronto pour les créateurs locaux, et qu’il serait en mesure de partager plus d’informations à ce sujet très bientôt.