Avec l'augmentation de ses liaisons avec Montréal et Toronto, WestJet créera une quinzaine d'emplois sur le site aéroportuaire de Québec d'ici la fin de l'année. 

WestJet bonifie son offre à Québec

WestJet augmentera considérablement son offre de vols à partir et à destination de Québec dans les prochains mois. Les liaisons avec Montréal et Toronto seront plus fréquentes.
L'entreprise aérienne a annoncé lundi qu'elle offrira d'ici le mois d'octobre une cinquantaine de départs par semaine de Québec.
Déjà, à partir du 15 juin, quatre allers-retours quotidiens seront proposés entre Québec et Montréal. Ce sera la première liaison entre deux villes québécoises offerte par le transporteur canadien. Le prix de lancement variera entre 87 et 98 $ selon la direction des voyageurs.
Actuellement, seule la compagnie Jazz, partenaire d'Air Canada, exploite des vols entre la capitale et la métropole. Il en coûte généralement entre 300 et 700 $ par segment selon le moment de la réservation et les options de remboursement. 
Le service de WestJet entre Québec et Toronto sera également bonifié, passant de deux à trois vols dans chaque direction tous les jours.
«Ces vols offriront aux passagers plus de choix, plus de souplesse et des tarifs réduits à destination de Toronto et Montréal, ainsi qu'un accès à tout notre réseau qui dessert plus de 100 destinations», a commenté Richard Bartrem, vice-président communications et marketing de WestJet, dans un communiqué de presse.
La direction de l'aéroport de Québec se réjouit de cet ajout de service. Elle va même plus loin que WestJet en prévoyant l'ajout éventuel de 70 vols de WestJet chaque semaine dans la capitale.
«C'est une excellente nouvelle!» s'est exclamé en entrevue téléphonique Gaëtan Gagné, président et chef de la direction d'Aéroport de Québec inc. (AQi), la société privée qui gère l'aéroport international Jean-Lesage.
«Ça va aider les passagers à trouver de meilleurs prix sur les fréquences Québec-Montréal, où il n'y avait qu'un service avec Jazz. WestJet pourra également offrir des services avec différentes compagnies d'aviation comme Air France, KLM, British Airways», China Southern et Korean Air, a-t-il fait remarquer depuis Las Vegas où il se trouve par affaires. Moyennant un arrêt à Montréal ou Toronto, les voyageurs de Québec auront ainsi accès à davantage de liaisons internationales.
Attribuable aux agrandissements
M. Gagné affirme que cette annonce respecte le plan stratégique de l'aéroport de Québec et est attribuable aux différents agrandissements réalisés au cours des ans, dont celui en cours qui concerne la section des arrivées internationales. Il se félicite aussi des retombées économiques pour la région de Québec.
WestJet créera une quinzaine d'emplois sur le site aéroportuaire d'ici la fin de l'année. C'est le double de l'effectif immédiat. L'entreprise née dans l'ouest canadien s'est implantée à Québec en 2008, en offrant d'abord une liaison avec Edmonton, abandonnée depuis. L'escale à Toronto est demeurée.
WestJet ajuste également à la hausse le nombre de vols offerts à partir de Montréal : 195 départs sont projetés d'ici l'automne. De nouvelles destinations comme Halifax et Boston s'ajouteront, respectivement en mars et en octobre.