Des commerces échangent la monnaie virtuelle.

Vx5 Technologies n'ouvrira pas de guichet bitcoin à Québec

La ville de Québec n'aura pas son guichet bitcoin de sitôt. Pas avec la compagnie Vx5 Technologies qui a ouvert le premier guichet de cette monnaie virtuelle, mercredi, à Montréal.
Fadi Azouz, président de Vx5, a dit ne pas voir de marché potentiel à Québec. Il jette plutôt son dévolu sur Montréal et désire en faire «la capitale mondiale du bitcoin». Le président, Libanais d'origine, a aussi fait valoir qu'il allait ouvrir une dizaine d'autres succursales dans le monde en 2014, en commençant par le Liban en mars.
Créée en 2009, l'unité, seulement disponible en ligne, se vendait alors 5 ¢. Cinq ans plus tard, on peut acheter un bitcoin pour la modique somme de 912,67 $ et le vendre pour 866,06 $ (mercredi). La limite quotidienne a été établie à 3000 $ par personne. Seulement 21 millions d'unités sont sur le marché et le phénomène de rareté qui s'en suit rend sa valeur assez instable, à la hausse comme à la baisse.
L'Autorité des marchés financiers (AMF) a lancé quelques mises en garde et a invité les Québécois à faire preuve de prudence relativement à ce nouvel outil financier qui peut servir à réaliser des transactions qui ont l'avantage d'être complètement anonymes. Pour cette raison et son faible coût d'usage, le bitcoin ouvre la porte à des fraudes, notamment à des combines à la Ponzi. Avec La Presse Canadienne