La bataille pour attirer les consommateurs dans ses supermarchés IGA et Sobeys ne se livre plus seulement avec Metro et Loblaw-Provigo, mais aussi avec Walmart et Costco. Les deux multinationales mordent à pleines dents dans la cour des trois grands détaillants alimentaires canadiens.

Voir le IGA des Sources de Cap-Rouge... et mourir!

Le magazine Canadian Grocer a publié dans son édition de février un palmarès peu banal : les 25 supermarchés du monde entier à visiter avant de mourir! Dans la prestigieuse liste «25 stores to visit before you die: the travelling grocer's ultimate bucket list», seulement trois établissements canadiens, dont un seul au Québec : le IGA des Sources de Cap-Rouge.
«Est-ce un musée ou un supermarché? Difficile à dire. L'imposante façade de pierre grise et de pin du magasin de 43 000 pieds carrés a été bâtie pour s'agencer à la forêt environnante. À l'intérieur, des oeuvres d'art abstrait sont accrochées aux murs et au plafond alors que d'élégants luminaires ont été fabriqués sur mesure pour chaque rayon. Il n'est pas surprenant d'apprendre que le Cirque du Soleil était présent pour l'inauguration officielle en 2009», écrivent Pete Russell et Ron Margulis dans le reportage de quatre pages figurant dans le dernier numéro du magazine publié par Rogers Media.
<p>«Est-ce un musée ou un supermarché? Difficile à dire», selon le <i>Canadian Grocer.</i></p>
<p>Le propriétaire du supermarché de la rue de l'Hêtrière et des quatre autres IGA des Sources, Alain Gagné, «voulais un circuit différent, une présentation différente».</p>
Alain Gagné, propriétaire du supermarché de la rue de l'Hêtrière et des quatre autres IGA des Sources, était heureux et un peu surpris de voir son établissement de Cap-Rouge se faufiler dans une liste qui inclut entre autres le Markthal de Rotterdam, aux Pays-Bas, le Loblaws de l'ancien Maple Leaf Garden de Toronto et le Waitrose de Londres, où la duchesse de Cambridge, Kate Middleton, est réputée faire ses achats.
«Mon établissement est quand même connu au Canada parce qu'on avait terminé deuxième, en 2011, à un concours de la Fédération des épiciers indépendants qui récompensait les plus belles épiceries au pays. Par contre, ce n'est pas banal d'avoir une telle reconnaissance parmi les plus grandes épiceries du monde», affirme-t-il au Soleil.
Visites et vision
L'homme d'affaires avoue que le fait d'avoir lui-même visité plusieurs supermarchés, notamment aux États-Unis, l'a un peu inspiré quand il a élaboré le concept de son supermarché de Cap-Rouge. «Nous sommes un peu innovateurs. Je voulais un circuit différent, une présentation différente et je me suis inspiré de plusieurs choses pour que le client voie quelque chose de spécial quand il pousse son panier chez nous. Ma vision à moi, je ne l'ai pas encore vue ailleurs», poursuit-il.
La clientèle apprécierait de faire ses achats dans ce supermarché nouveau genre puisqu'il est presque toujours le premier IGA au Québec pour le volume de ventes hebdomadaires. De plus, selon le proprio, de nombreux clients se déplaceraient de plus loin à Québec ou du comté de Portneuf pour aller y faire leurs emplettes hebdomadaires.
Alain Gagné possède aussi les IGA des Sources de Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier, des Galeries Charlesbourg, du boulevard Henri-Bourassa et le petit dernier, à Boischatel, qui fait aussi la fierté de son propriétaire avec sa structure de bois et son stationnement souterrain chauffé et doté d'un ascenseur.