Les adolescents inscrits au programme Entrepreneuriat-études font une dizaine de sorties par année, des activités où ils doivent souvent mettre la main à la pâte.

Vivre des expériences pour trouver sa vocation à l'École secondaire de la Seigneurie

Faire un choix de carrière à 16 ans, ce n’est pas simple. «Souvent, en secondaire cinq, les jeunes ne savent pas dans quoi aller parce qu’ils ne vivent pas assez d’expériences», pense Nancy Lavergne, enseignante à l’École secondaire de la Seigneurie. Dans cette polyvalente de Beauport, on pense avoir trouvé une partie de la solution avec le programme Entrepreneuriat-études, qui accueille sa cinquième cohorte cette année.

«Le but n’est pas nécessairement de créer des hommes ou des femmes d’affaires», poursuit Dany Gauthier, enseignant en troisième et quatrième secondaire. «Quand on parle d’entrepreneuriat, on parle de gens qui ont de l’initiative et des compétences qui peuvent être utilisées à tout escient, dans n’importe quelle profession. Tant mieux s’ils peuvent trouver leur niche dans l’entrepreneuriat, mais le but à la base c’est le développement intégral des jeunes.»

Lors du passage du Soleil à la Seigneurie, les classes utilisées pour le programme étaient encore relativement calmes et rangées. Selon Nancy Lavergne, le portrait sera tout autre vers la fin de l’année scolaire. «Nos classes deviennent des chantiers créatifs. Il y a des décors, des machines à coudre, de la peinture. Les élèves cuisinent beaucoup, il peut y avoir un étudiant qui fait de la robotique à côté d’un autre qui bricole. Ça va chercher tous les types d’élèves, surtout ceux qui ne veulent pas se spécialiser dans un domaine. On les sort de leur zone de confort», raconte l’enseignante de deuxième secondaire. 

Le programme est né il y a quelques années d’une volonté de faire quelque chose de différent des concentrations traditionnelles. À l’époque, l’école venait de remporter un prix au Gala Forces AVENIR avec son café étudiant, un projet qui avait concrètement inspiré des vocations, a constaté Nancy Lavergne. Elle a fait équipe avec une collègue, Karine Beaulieu, pour écrire ce nouveau programme, au cœur duquel se trouve une idée maîtresse : procurer des expériences variées aux élèves de tous les niveaux. Il s’ajoute aux nombreuses concentrations en sports, en musique et en langues qu’offre l’école de la Seigneurie. 

Deux compétences principales, nommées Jeune entrepreneur et Monde de l’entrepreneuriat, s’alimentent l’une l’autre, note Dany Gauthier. Chaque année, les adolescents font une dizaine de sorties, des activités qui servent aussi à explorer le fonctionnement d’une entreprise. Par exemple, s’ils s’amusent dans un jeu d’évasion, ils rencontreront aussi le propriétaire, et pourront connaître l’envers du décor. Agriculture, architecture, robotique, jeux vidéos, cinéma… Rien n’est hors de portée.

Des touches à tout

Nancy Lavergne remarque d’ailleurs que les jeunes aiment d’ailleurs beaucoup utiliser les cuisines de l’école, héritées du temps où l’économie familiale faisait encore partie du cursus scolaire. Les adolescents font notamment partie d’une brigade culinaire de la Tablée des Chefs, et font chaque année un marché de Noël pour lequel ils doivent développer des produits, ce qui leur permet d’apprendre différentes notions comme le coût de revient, le coût de vente, etc. 

Les jeunes sont aussi appelés à développer des projets personnels, qu’ils peuvent soumettre à la fin de l’année à un concours, appelé Dans l’œil du chevalier, un clin d’oeil à l’émission Dans l’œil du dragon et au nom des équipes sportives de l’endroit. 

«On attire des touche-à-tout, des jeunes curieux, qui veulent être en action», explique Dany Gauthier. «Ce sont des jeunes qui aiment la pédagogie par projets et travailler en équipe», complète Nancy Lavergne. Ils peuvent compter sur une troisième enseignante, Véronique Boivin, pour compléter l’équipe dédiée au programme. 

L’École secondaire de la Seigneurie tient ses portes ouvertes pour le programme Entrepreneuriat-études et d’autres programmes spécialisés mercredi soir, à 18h30. Pour infos: ecolelaseigneurie.com