La directrice du Pub universitaire, Marjorie Audet

Virage bonbon au Pub universitaire

Pour rafraîchir son image et s'attirer une nouvelle clientèle, le Pub de l'Université Laval ouvrira le 23 novembre La Distributrice, un bar où bonbons et cocktails alcoolisés font bon ménage.
«Ce sera le premier bar du genre à Québec. On a eu l'idée en raison de l'engouement pour la mixologie», explique Marjorie Audet, directrice du Pub universitaire. Comme le Pub et La Distributrice sont des entreprises étudiantes, chapeautées par la CADEUL (l'association des étudiants de 1er cycle), elles ne peuvent engager de mixologue professionnel. Elles doivent absolument engager des étudiants qui travaillent environ 15 heures par semaine.
Marjorie Audet a donc eu l'idée de leur simplifier la tâche et de les faire travailler avec des produits non périssables : des sucreries. «C'est facile à mixer, c'est attirant pour l'oeil et ça donne de bons résultats», dit-elle. Par exemple, le cocktail Le Sauveteur met en vedette le jujube bouée framboise deux couleurs, tandis que celui appelé La Rose Lactée est couronné du jujube tourbillon aux fraises. La Distributrice permettra également aux clients de faire leurs propres mélanges et de repartir avec un sac de bonbons achetés en vrac. 
ur son ouverture mercredi prochain, La Distributrice organise une soirée sur le thème Candy Land, avec des DJ invités, des arcades, des murs de beignes et du maïs soufflé aux Skittles, entre autres. L'invitation a été lancée dernièrement sur Facebook, et l'engouement a été tel que 1500 personnes ont déjà confirmé leur présence. «On est un peu surpris! On regarde en ce moment pour avoir assez d'espace pour accueillir tout le monde», lance Mme Audet.
Un des cocktails bonbons et alcool qui seront offerts dès le 23 novembre au nouveau bar La Distributrice qui est situé dans une section du Pub universitaire.
La Distributrice sera située dans une section du Pub universitaire. Pendant le temps des Fêtes, tout l'espace occupé par le resto-bar dans le pavillon Alphonse-Desjardins subira de grandes rénovations pour que les deux concepts se côtoient. «Le Pub gardera son menu, ses bières en fût, mais La Distributrice sera un bon complément», croit Mme Audet. 
La directrice raconte qu'elle devait renouveler le concept du Pub, parce que «comme dans tous les restaurants, c'est pas la folie. Nos chiffres ne sont pas aussi bons que ces dernières années».
Calories
La page Facebook de La Distributrice invite les clients à «découvrir un univers complètement bonbon» et parle d'«excès de sucre». Marjorie Audet se défend toutefois d'encourager une surdose de sucreries ou d'alcool chez les étudiants. 
«Dans les verres qu'on fait, il n'existe pas de version double ou triple. C'est 1 once ou 2 d'alcool, dans un énorme verre de 26 onces rempli de glace, de jus et de quelques bonbons», explique-t-elle. 
La Distributrice mise plutôt sur la beauté et l'originalité des cocktails que sur la quantité. «On s'attend à ce que les gens goûtent et partagent leurs drinks, qui ne seront pas plus caloriques que deux rum and Coke», soutient Mme Audet.