Contenu commandité
 Vêtements intelligents: les entreprises avant les consommateurs
Vêtements intelligents: les entreprises avant les consommateurs
La veste chauffante de Kinesix sera disponible en 2019.
La veste chauffante de Kinesix sera disponible en 2019.

Quelques exemples de vêtements intelligents

Anne Drolet
Anne Drolet
Le Soleil
Voyez la technologie sous toutes ses coutures avec ses quelques exemples de vêtements intellligents.

Communiquer avec... ses pieds

La société française Intellinium a inventé des chaussures de travail connectées qui permettent de communiquer avec... les pieds. Le dispositif s’ajoute à la plupart des bottes ou souliers. Ainsi, si un travailleur a besoin d’aide, il n’a qu’à presser avec le bout de son orteil pour sonner l’alarme. Si le soulier détecte que le travailleur est tombé ou qu’il est immobile depuis un certain temps, il lui envoie un signal pour voir si tout va bien. Si le travailleur ne répond pas, l’alarme est lancée pour lui porter assistance. Le travailleur et son supérieur peuvent communiquer grâce à un code semblable au morse à l’aide d’un point de pression. L’entreprise dit qu’elle rendra aussi disponible sa technologie pour des bottes de randonnée.

Veste chauffante

Manteau chauffant

Qui n’a pas déjà rêvé d’un manteau chauffant lors d’un froid glacial... C’est maintenant possible. On trouve déjà sur Internet des manteaux équipés de batterie qui permettent de chauffer certaines zones de votre manteau. Mais, selon Justine Decaens, du Groupe CTT, la technologie sera bientôt beaucoup plus qu’un ajout de batteries. L’entreprise québécoise Kinesix proposera d’ailleurs dès 2019 une veste chauffante intelligente conçue pour produire de la chaleur uniquement lorsque vous en avez besoin. Vous n’aurez qu’à établir une température idéale à l’aide de votre téléphone intelligent. «Dès qu’un capteur thermique lit une température inférieure à celle que vous avez définie, cette partie spécifique à l’intérieur de la veste chauffera automatiquement.» La veste, disponible pour femme et pour homme, se vendra 750 $.

La casquette connectée

Une casquette contre la somnolence

La division de Ford au Brésil a lancé l’an dernier la Safe Cap, une casquette connectée qui permet de détecter les signes de somnolence au volant. Le chapeau a des capteurs qui sont capables de discriminer les mouvements normaux d’un chauffeur de ceux d’un conducteur qui s’endort. Elle émet alors à la fois une vibration, un signal sonore et de la lumière pour avertir le conducteur qu’il est temps de prendre une pause.

Le ProGlove

Scanner les mains libres

Les travailleurs d’usine ou d’entrepôt vont se réjouir de ne plus avoir un lecteur optique à la main! Le ProGlove propose des gants de travail avec un scanner intégré, ce qui permet de garder les mains libres. Des entreprises comme BMW et Porsche ont adopté le produit créé en Allemagne.

Le maillot de bain de Spinali

Un bikini anti coup de soleil

L’entreprise française Spinali Design vend pour environ 400 $US (525 $CAN) un bikini intelligent qui vous dira quand vous mettre de la crème solaire! Vous n’avez qu’à connecter votre maillot à votre téléphone intelligent et à établir le teint de votre peau. Pendant votre bain de soleil, le module détachable et imperméable accumulera des données sur le temps d’exposition et la température. Votre maillot vous enverra une alerte lorsqu’il est temps de vous couvrir!

Jeans connectés de Spinali Design

Des jeans vibrants!

Spinali Design a aussi mis sur le marché des jeans et des shorts en jeans avec des capteurs intégrés à la taille, qui se jumellent à votre téléphone intelligent. En mode GPS, votre jeans vibrera à droite ou à gauche pour vous aviser où tourner. Il peut aussi vous alerter si vous allez être en retard à votre rendez-vous ou si vous avez reçu des courriels. Le jeans ne s’active que quand vous le portez. L’entreprise stipule que la batterie durera quatre ans sans avoir besoin d’être changée si le pantalon est porté une fois par semaine. Les jeans, shorts et jupes coûtent entre 153 et 175 $US (200 à 230 $CAN).

Récolte d’énergie

Alors que bien des vêtements intelligents ont besoin de batteries, l’avenir passe dans des vêtements qui vont arriver à capter de l’énergie (du soleil, des mouvements du corps) et à la transformer, remarque Justine Decaens, du Groupe CTT. Notre vêtement intelligent deviendrait alors autosuffisant. Des chercheurs de l’Université Stanford ont d’ailleurs déjà réussi à rendre du textile conducteur d’électricité en l’enduisant de nanotubes de carbone. «Si vous voulez charger votre téléphone, branchez-le à vos jeans», note l’université.