À quelques heures du Black Friday, des employés de Meubles South Shore sont à empiler la marchandise dans l'entrepôt du fabricant de meubles de Sainte-Croix.

Vendredi fou: tout est prêt chez Meubles South Shore

À la veille de la fin de semaine folle de magasinage de l'Action de grâce (Thanksgiving) aux États-Unis - qui débutera avec le Vendredi fou (Black Friday) et qui se terminera par le Cyberlundi (Cyber Monday) - c'est le branle-bas de combat chez Meubles South Shore de Sainte-Croix. «Nous nous attendons à vivre la plus grosse période de ventes de l'histoire de South Shore», laisse tomber la gestionnaire du marketing, Marie-Pier Perron.
«Non seulement le phénomène ne cesse de prendre de l'ampleur au sud de la frontière, mais il s'étend aussi de plus en plus chez nous», constate-t-elle.
Le fabricant de meubles assemblés et prêts à assembler a pourtant vu neiger. Sa fondation remonte en 1940. Jean Laflamme est aujourd'hui à la tête de l'entreprise que son grand-père, Eugène, a mise au monde et que son père Guy a ensuite dirigée pendant une trentaine d'années.
«Le Thanksgiving, nous nous y préparons depuis des semaines afin de nous assurer de pouvoir répondre à la demande des consommateurs», explique Mme Perron en précisant que depuis la fin de la période passablement grouillante de la rentrée scolaire, les efforts ont porté sur les préparatifs pour le Vendredi fou et le Cyberlundi. 
«Au cours des prochaines heures, des collègues des autres départements viendront prêter main-forte à nos équipes qui s'occupent de la réception des commandes et de la livraison de la marchandise afin que les consommateurs puissent recevoir les meubles achetés en ligne dans un délai maximum de 72 heures.»
Comptant sur une brigade de 700 employés besognant dans ses usines à Sainte-Croix, à Coaticook et à Juarez au Mexique, Meubles South Shore fabrique des meubles faits de panneaux d'aggloméré de fibre de bois pour la chambre à coucher, le salon, le coin divertissement et le bureau à domicile. Pas moins de 850 produits différents sortent de ses usines.
En 2008, l'entreprise a résolument pris le virage Internet. 
Au Canada, elle continue de vendre ses meubles et ses items de rangement par l'entremise de détaillants comme Tanguay ou Brault & Martineau. Aux États-Unis, par contre, Meubles South Shore a cessé de vendre ses produits dans les magasins et a plutôt opté pour la vente en ligne. Ses produits sont en vedette sur les sites des Target, Amazon et Walmart de ce monde.
Aujourd'hui, 50 % des ventes de Meubles South Shore proviennent des consommateurs canadiens et américains qui naviguent sur la toile. Et 70 % de la production du fabricant de la région de Lotbinière prend la route vers les États-Unis.
Réglé au quart de tour 
Avec ses clients (Target, Amazon, Walmart et compagnie), Meubles South Shore détermine les produits qui seront en vedette à l'occasion de l'Action de grâce. Des rabais pouvant atteindre de 25 % à 30 % sont proposés sur certains meubles.
«Il faut évidemment s'assurer d'avoir en entrepôt une quantité suffisante des produits qui seront les meilleurs vendeurs à l'occasion de la période du magasinage de l'Action de grâce», souligne Marie-Pier Perron. «Il faut aussi être en mesure de livrer rapidement. Le consommateur est pressé de prendre possession de son bien. Il ne veut pas attendre une semaine.»
Meubles South Shore s'engage à livrer un article dans un délai de 48 à 72 heures. Généralement, l'entreprise est en mesure de le faire en moins de 48 heures.
«Le client nous transmet la commande du consommateur. Nous la traitons en moins de 24 heures et nous expédions le produit dès lendemain. Des camions partent de nos usines avec la marchandise et se rendent en direction des centres de distribution de sociétés comme Fedex qui se chargent ensuite de livrer le produit chez le consommateur, et ce, aux quatre coins des États-Unis et du Canada.»
Et tout ça doit fonctionner au quart de tour, peu importe le moment de l'année.