Plusieurs hôteliers de la capitale, dont le Château Frontenac, auraient mis à pied du personnel, conséquence de la pandémie.
Plusieurs hôteliers de la capitale, dont le Château Frontenac, auraient mis à pied du personnel, conséquence de la pandémie.

Vague de mises à pied dans les hôtels de Québec

Une vague de mises à pied a commencé à déferler dans les hôtels de Québec en raison de la COVID-19. Des employés du Château Frontenac et du Delta, notamment, auraient écopé. 

«Les hôteliers nous disent qu’ils commencent à remercier leurs employés», dit Éric Bilodeau, directeur des communications et du marketing de l’Office du tourisme de Québec. 

Selon M. Bilodeau, les mises à pied ne concernent pas seulement quelques hôtels ; elles sont très répandues. «Je sais que le Château Frontenac en a fait, dit-il. Écoute, ils en font tous, c’est pas compliqué.» 

Maxime Aubin, directeur adjoint, marketing et communication au Château Frontenac, a refusé lundi de confirmer ou d’infirmer les mises à pied au Château. 

Une source syndicale bien branchée à l’industrie hôtelière confirme que la majorité des hôtels de la capitale ont commencé à faire des mises à pied lundi. 

Des employés des cuisines, des bars, des réceptions et de l’entretien ménager, notamment, ont perdu leur travail. D’autres n’ont pas été licenciés, mais n’ont plus du tout d’heures. 

Selon cette source, le Delta fait notamment partie des hôtels qui ont effectué des mises à pied. Il n’a pas été possible de parler à la direction du Delta lundi soir.

Dimanche, le gouvernement Legault a ordonné la fermeture des bars et a ordonné aux restaurants de limiter le nombre de leurs clients à 50 % de leur capacité d’accueil. Les gymnases, spas, piscines, saunas ont aussi fait l’objet d’une interdiction. 

Besoins en baisse

Privés de tous ces endroits, les hôtels voient leurs besoins en main-d’œuvre diminuer significativement, sans compter l’importante baisse de visiteurs à Québec. 

Annoncée lundi par le gouvernement Trudeau, la fermeture des frontières canadiennes — sauf aux Américains — risque aussi faire très mal à l’industrie du tourisme dans la capitale.