La vie reprenait tranquillement son cours, mercredi, au lendemain d'un important incendie causé par une fuite de gaz.

Usine incendiée: Rotobec constate les dommages

À l'usine de l'entreprise Rotobec, à Sainte-Justine, dans la région de Bellechasse, la vie reprenait tranquillement son cours, mercredi, au lendemain d'un important incendie causé par une fuite de gaz.
«Les dommages sont assez sérieux», constatait Robert Bouchard, le président de l'entreprise spécialisée dans la fabrication d'accessoires de manutention, notamment pour le secteur forestier. «Pour le moment, nous ne connaissons pas encore la valeur des dommages causés par l'incendie», expliquait-il en signalant que les 354 employés étaient heureusement sains et saufs.
Expliquant que l'incendie s'était produit dans le centre de l'usine, Robert Bouchard indique que la compagnie est à établir, avec des experts en sinistre, un périmètre de sécurité afin que la reprise des activités puisse se faire sans aucun danger pour les travailleurs.
Rotobec espère être en mesure de reprendre la production au cours de la semaine prochaine, une fois que le nettoyage des lieux aura été terminé. De l'avis de Robert Bouchard, il faudra compter de deux à trois mois avant que la production reprenne son rythme de croisière. L'entreprise s'affairait, mercredi, à rejoindre ses clients dispersés dans une vingtaine de pays à travers le monde pour les informer de la situation.
Pour pallier le ralentissement de la production, Rotobec entend faire appel à des sous-traitants. «Nous allons déployer nos équipes dans d'autres usines dans la région», a indiqué M. Bouchard.