La chaleur des dernières semaines a permis aux fruits abondants de vieillir, ce qui accroît le taux de sucre.

Une des meilleures cuvées pour les vignobles de l’île d’Orléans

Malgré un début de saison maussade, les vignobles de l’île d’Orléans s’attendent à une de leurs meilleures cuvées grâce au réchauffement automnal.

«La région de Québec a eu une très belle saison au niveau de la météo», évalue la copropriétaire du Vignoble Ste-Pétronille, Nathalie Lane. «C’est sûr que ça a commencé lentement au printemps, mais l’automne s’est prolongé sur une belle envolée et c’était vraiment fantastique pour nous pour la vigne.»

Elle ajoute : «C’est une de nos bonnes années. Je ne pourrais pas vous confirmer que c’est la meilleur, mais c’est vraiment dans le top 3 de nos bonnes années.»

La chaleur des dernières semaines a permis aux fruits abondants de vieillir, ce qui accroît le taux de sucre. C’est bon pour la production d’alcool durant la vinification. Et cela réduit l’acidité du produit. «Ça fait un vin qui est plus équilibré», explique-t-elle.

«Au niveau quantitatif, au niveau qualitatif, c’est une très très belle année. […] On a vraiment une belle récolte.»

Mme Lane, qui a acheté l’entreprise en famille il y a une quinzaine d’années, pourra donc poursuivre la croissance de sa production. Déjà, quelque 17 000 vignes sont en production sur sa terre et 11 000 autres sont «louées» à Saint-Laurent. «Puis en 2017, on a planté pas loin de 5000 vignes.»

Elle s’attend donc à au moins égaler la production d’«au-delà de 50 000 bouteilles» de cette année. Surtout des blancs, mais aussi un rosé, un rouge et un vin liquoreux.

Les deux vignobles vendent principalement leur production sur place aux visiteurs de l’île d’Orléans. Un peu à la Société des alcools du Québec et dans certains restaurants aussi.