Sévrine Labelle, présidente-directrice générale de Femmessor, a révélé qu’après cinq ans, 78 % des entreprises que son organisme avait financées et accompagnées étaient toujours en activité. Au Québec, ce taux de survie est en bas de 65 %.
Sévrine Labelle, présidente-directrice générale de Femmessor, a révélé qu’après cinq ans, 78 % des entreprises que son organisme avait financées et accompagnées étaient toujours en activité. Au Québec, ce taux de survie est en bas de 65 %.

Un nouvel outil de Femmessor pour mieux accompagner les entrepreneures

Jean-François Tardif
Jean-François Tardif
Le Soleil
Dédiée au développement de l’entreprenariat féminin au Québec, Femmessor peut dorénavant compter sur un nouvel outil virtuel interactif afin d’accompagner les entrepreneures. Celui-ci permet de dresser un diagnostic clair des compétences de l’utilisatrice qui se verra par la suite proposer un plan d’accompagnement sur mesure adapté à ses besoins.