L’Hôtel Jardin Sainte-Anne est situé au 109 Rue Sainte-Anne, dans le Vieux-Québec.

Un nouvel hôtel pour Michelle Doré

L’hôtelière Michelle Doré poursuit ses emplettes dans le Vieux-Québec avec l’achat d’un nouvel hôtel, a appris Le Soleil. La femme d’affaires investira aussi 5 millions $ pour rénover l’Hôtel Jardin Sainte-Anne.

L’ancienne présidente de l’Association des hôteliers de la région de Québec (AHRQ) vient d’acheter avec son fils pour 3,6 millions $ le C3 Hôtel Art de Vivre situé sur la Grande Allée. Un établissement de 24 chambres, qui compte une dizaine de travailleurs.

Mme Doré est déjà propriétaire de trois établissements hôteliers dans le Vieux-Québec, soit l’Hôtel Champlain, l’Auberge Place d’Armes et l’Hôtel Jardin Sainte-Anne. Elle détient aujourd’hui dans ce secteur 134 unités d’hébergement.

«C’est le pendant de l’Auberge Place d’Armes. C’est pourquoi j’ai fait cette transaction. J’ai eu un véritable coup de cœur pour l’endroit», explique au bout du fil Mme Doré, qui n’envisage pas de travaux majeurs pour le C3 Hôtel.

«C’est un hôtel galerie où chaque chambre célèbre l’art contemporain. Il faut dire qu’il est situé devant le Musée national des beaux-arts du Québec. Il n’y aura pas de changement majeur, car l’ancien propriétaire avait déjà réalisé des rénovations», poursuit-elle.

Démolition

Quant à l’Hôtel Jardin Sainte-Anne, l’édifice fermera ses portes le 15 janvier. Si tout se déroule selon les plans de la direction, il devrait accueillir de nouveau des clients au mois de septembre. Une partie du bâtiment passera sous le pic des démolisseurs et le nombre de chambres bondira de 17 à 33.

«Cela va être un concept innovateur. C’était un hôtel deux étoiles en fin de vie. Là, la vie est vraiment terminée», dit avec humour la patronne, préférant ne pas trop s’avancer sur les détails. Une annonce devrait avoir lieu au cours des prochaines semaines.

Elle affirme toutefois que l’hôtel possédera plusieurs aires communes, dont deux terrasses et une cuisine pour les clients. Il n’y aura pas de restaurant.

Par ailleurs, Mme Doré s’envolera pour Paris au cours des prochains jours pour magasiner certains produits pour ses chambres.

«L’objectif est de maximiser l’espace et avoir une offre distinctive pour les clients avec, par exemple, une cuisine. On veut que les gens puissent profiter du milieu de vie. C’est la tendance dans le marché», note-t-elle, assurant que l’établissement s’agencera toujours avec le quartier. «Nous agrandissons la superficie, mais sur le même terrain. On respecte la hauteur et aussi les vues considérant que nous sommes dans un arrondissement historique», poursuit-elle, n’ayant pas encore les plans finaux.


« L’objectif est de maximiser l’espace et avoir une offre distinctive pour les clients avec, par exemple, une cuisine. On veut que les gens puissent profiter du milieu de vie.  »
Michelle Doré, au sujet des rénovations pour l’Hôtel Jardin Sainte-Anne

Près de 10 millions $

Avec ces investissements, la femme d’affaires aura injecté près de 10 millions $ depuis cinq ans pour moderniser son réseau.

En 2016, elle avait investi 1 million $ dans l’Hôtel Champlain pour notamment refaire le hall d’entrée, la façade de l’édifice, la salle à déjeuner et les chambres. Cet été, elle a ouvert la boutique Couillard Fils & Cie, qui se spécialise dans les produits québécois, dans l’Auberge Place d’Armes.

Comme autre projet, Mme Doré ouvrira le 10 janvier prochain un comptoir à crêpes dans le Méga Parc des Galeries de la Capitale, à Lebourgneuf. Il sera situé à proximité du carrousel.

«Cela va être le royaume du bonbon. Nous allons avoir des crêpes, mais aussi plusieurs autres produits», souligne-t-elle, avouant être en train de peaufiner son concept.

Le C3 Hôtel Art de Vivre