Le marché immobilier de la région de Québec évolue actuellement à l'inverse de la tendance observée dans le reste du pays.

Un marché immobilier au ralenti au Québec en 2014 et 2015

L'immobilier va continuer de tourner au ralenti au cours des deux prochaines années au Québec, prévient l'Association canadienne de l'immeuble (ACI).
Dans ses prévisions publiées hier, l'ACI soutient que 72 750 résidences vont changer de main cette année au Québec, en hausse de 2,1 % par rapport à 2013.
L'an dernier, le nombre de transactions immobilières a chuté de 7,9 % en sol québécois alors que 71 246 ventes ont été enregistrées.
Pour 2015, l'ACI ne s'attend pas à une envolée du marché avec 73 500 transactions prévues, en hausse de 1 %.
Le prix moyen d'une résidence au Québec devrait également stagner au cours des prochaines années, toujours selon l'ACI. Ce prix devrait progresser de 0,9 % cette année, à 270 200 $, et de 0,4 % en 2015, à 271 200 $.
D'un océan à l'autre, l'ACI anticipe une hausse moyenne de prix des maisons de 3,8 % cette année, à 397 000 $. Et de 1,1 % en 2015, à 401 400 $. Cette année, la hausse des prix des maisons au Canada émanera principalement de l'Alberta, de la Colombie-Britannique et de l'Ontario.