Les membres du Syndicat des travailleurs d'Olympia se prononceront sur cette entente de principe au cours d'une assemblée qui sera tenue dimanche prochain à Drummondville.

Un litige vieux de 10 ans enfin réglé chez Olymel?

Un litige vieux de 10 ans chez Olymel, un lock-out mêlé à une fermeture d'usine à Saint-Simon, en Montérégie, pourrait bien avoir finalement été résolu.
Le syndicat affilié à la Fédération du commerce (CSN) et la direction d'Olymel ont confirmé, lundi, qu'une entente de principe était intervenue entre eux et qui pourrait mettre fin à cette longue saga juridique.
Les membres du Syndicat des travailleurs d'Olympia se prononceront sur cette entente de principe au cours d'une assemblée qui sera tenue dimanche prochain à Drummondville.
D'ici là, tant le syndicat que la direction d'Olymel, joints au téléphone, ont refusé de commenter plus avant.
En 2007, l'entreprise agroalimentaire Olymel avait fermé son complexe d'usines d'abattage et de découpe de porcs à Saint-Valérien et à Saint-Simon, confrontée qu'elle était à un marché difficile dans l'industrie du porc.
La CSN avait toujours soutenu que cette fermeture contrevenait à la convention collective alors en vigueur, puisqu'une lettre annexée à cette convention stipulait que la production devait être maintenue à l'usine de Saint-Simon pendant la durée de la convention.
La Cour supérieure avait donné raison au syndicat, en juillet 2015. Les parties avaient ensuite commencé des discussions - d'où la présente entente de principe.