Tim-Minn dit avoir conclu un accord avec Tim Hortons USA et Restaurant Brands International (RBI) pour développer plus de 280 établissements de la chaîne dans le Minnesota, où elle n'existait pas auparavant.

Un franchisé américain poursuit Tim Hortons

Une entreprise qui a conclu un accord pour ouvrir des centaines de cafés Tim Hortons dans le Minnesota a engagé mercredi une action en justice contre la chaîne et sa société mère, alléguant avoir été induite en erreur et surfacturée.

Tim-Minn dit avoir conclu un accord avec Tim Hortons USA et Restaurant Brands International (RBI) pour développer plus de 280 établissements de la chaîne dans l'État, où elle n'existait pas auparavant.

Dans un document déposé devant une cour de district des États-Unis pour le district de Minnesota, Tim-Minn affirme avoir investi des millions de dollars dans le projet, qu'il ne peut plus exploiter à cause des actions de Tim Hortons et de RBI.

La demanderesse allègue que la chaîne lui a donné des déclarations financières fausses et trompeuses, qu'elle n'a pas suffisamment soutenu la croissance prévue et qu'elle lui a facturé excessivement les achats obligatoires de stocks, de matériel et de fournitures.

Aucune des réclamations n'a été prouvée devant les tribunaux et RBI n'a pas immédiatement répondu à une demande de commentaires.

Tim-Minn demande un procès devant jury et demande des dommages-intérêts, des honoraires d'avocat et toute autre réparation que le tribunal voudra lui accorder dans cette affaire.