Le parlement d'Ottawa

Un examen des ratés de Phénix déterminera les primes des hauts fonctionnaires

Les hauts fonctionnaires qui ont supervisé la mise en place du système de paie Phénix ne sauront pas avant le printemps prochain s'ils obtiendront une prime pour l'année 2016.
La sous-ministre des Travaux publics et des Services gouvernementaux, Marie Lemay, a indiqué mercredi que leurs primes de rendement dépendront des résultats d'une évaluation du vérificateur général.
Mme Lemay dit s'attendre à ce que cet examen révèle de nombreuses lacunes dans la manière dont les hauts fonctionnaires ont géré l'implantation du système défaillant Phénix.
Le rapport du vérificateur général du Canada, Michael Ferguson, devrait être déposé l'automne prochain.
Depuis la mise en place de Phénix, plus de 80 000 employés de la fonction publique fédérale ont reçu des chèques de paie incorrects: rémunération insuffisante, montant versé en trop ou, dans les cas plus problématiques, pas de salaire du tout.
Pour résoudre ce casse-tête, la facture d'Ottawa pourrait s'élever au-delà des 50 millions $ estimés, puisque l'ouverture des bureaux satellites créés en renfort pourrait être prolongée.