Bassam Salman

Un ex-cadre de la BMO arrêté pour fraude

Un ancien conseiller puis directeur de services financiers dans une succursale de la Banque de Montréal a été arrêté relativement à une fraude de près de 9 millions $ qui aurait été commise sur une période de neuf ans, de 2004 à 2012, dans la métropole.
C'est la Banque de Montréal qui avait porté plainte en 2013 auprès des enquêteurs des Fraudes financières du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM). Après une enquête «complexe et de longue haleine», les policiers ont arrêté Bassam Salman le 21 juin à Longueuil, indique le SPVM jeudi.
Il est soupçonné d'avoir détourné des fonds pour près de 9 millions $ pendant neuf ans, grâce à un stratagème frauduleux qualifié d'»élaboré» par la police, qui parle d'»une des plus importantes fraudes commises au Québec».
Bassam Salman effectuait ses vols en fraudant «par reports différés», un stratagème (appelé également «lapping») qui consiste à s'approprier une partie des paiements reçus par son employeur et de dissimuler ce détournement de fonds en le «couvrant» par les paiements ultérieurs. L'enquête de la police a permis de relier les fraudes commises à trois victimes, que la banque aurait remboursées depuis.
Le suspect aurait commis ses gestes frauduleux à l'insu des victimes, précise-t-on: il fabriquait de faux documents et transigeait sans leur autorisation, croit la police. Cette fraude peut durer indéfiniment, du moins jusqu'à ce que l'employeur découvre le pot aux roses.
Alors que Bassam Salman avait quitté son emploi et le Canada en 2012, la Banque de Montréal a détecté «l'existence de manoeuvres frauduleuses» et après une enquête interne, elle a déposé une plainte au SPVM en 2013.
Le suspect fait face à des accusations pour fraude de plus de 5000 $; il a comparu le 22 juin à la Cour du Québec.