Un deuxième acheteur potentiel conserverait la vocation du Concorde

L'homme d'affaires Jean-Claude Fortin est intéressé à acheter le défunt Concorde afin d'y maintenir une vocation hôtelière, a confirmé le principal intéressé au Soleil.
Si l'entreprise Loews accepte de lui vendre l'édifice qui a fermé ses portes le 12 février dernier, M. Fortin serait prêt à y investir la somme de quelque 30 millions $ pour y aménager entre 120 et 140 chambres d'hôtel, ainsi qu'entre 90 et 110 appartements de luxe destinés aux personnes âgées de plus de 50 ans. Il louerait chacune de ces unités entre 3000 $ et 4000 $ par mois.
M. Fortin a fait état de son projet mardi midi, sur les ondes du FM 93.
«Le projet de résidence pour personnes âgées de M. Savoie, ça n'a pas de bon sens à cet endroit, a indiqué M. Fortin, mardi soir. Un projet mixte hôtel-appartements de luxe avec services serait tout à fait logique dans cet édifice, le meilleur site présentement disponible à Québec. Je sais que la Ville de Québec vient de lancer des études sur l'avenir du Concorde, et nous sommes prêts à participer à cet exercice, afin d'y exposer notre vision.»
L'homme d'affaires, qui est notamment actif dans le secteur de Trois-Rivières, travaille de concert avec un partenaire américain dans le projet qu'il aimerait réaliser pour le Concorde. Pour le moment, il n'a pas fait de contact direct avec l'entreprise propriétaire du défunt hôtel, Loews, afin de connaître son intérêt. Il attend l'expiration de l'offre d'achat liant Eddy Savoie et Loews, le 28 février prochain, avant de communiquer officiellement avec la multinationale dont le siège social est basé à New York.
«Pour savoir si notre projet est réalisable, nous aimerions visiter l'hôtel avec les gens de Loews. Il faut connaître les coûts réels de notre projet, afin de voir si ça peut être rentable.»
M. Fortin croit qu'il serait possible de réembaucher environ 70 % des employés de l'ancien hôtel, si son idée devait se matérialiser. Il estime qu'après avoir mis la main sur l'édifice, il aurait besoin de quelques mois afin de réaliser les travaux majeurs dans la section hôtel. Il pourrait ensuite recommencer à louer des chambres aux touristes dans un délai assez bref.
Pour clients seulement
M. Fortin ne croit pas que le restaurant situé au dernier étage sera ouvert au grand public. «Le restaurant serait réservé pour notre clientèle uniquement.»
Au cours des dernières années, M. Fortin a notamment érigé une résidence pour personnes âgées de 235 unités à Trois-Rivières, Place Belvédère. La deuxième phase est présentement en construction et comptera une cinquantaine de condos de luxe destinés aux gens de plus de 55 ans. M. Fortin a aussi l'ambition de réaliser un imposant projet comptant un centre des congrès, un centre de foires et un hôtel dans le secteur du parc portuaire, sur les rives du Saint-Laurent, toujours à Trois-Rivières.