Simon Jobin, Jean Deschênes, Nikolas Couture et Blaise Fortier prennent en main les opérations du Pub du Vieux-Port, situé dans l'Hôtel-Port-Royal, où ils proposeront sous peu une toute nouvelle carte comprenant des vins d'importation privée.

Un concept «unique» pour le Pub du Vieux-Port

Il y aura du nouveau cet été dans le Vieux-Port de Québec : dès la mi-juin, le Pub du Vieux-Port, situé dans l'Hôtel Port-Royal, proposera un «concept unique» piloté par des habitués du milieu de la restauration, dont trois ont fait leurs armes au réputé établissement Saint-Amour.
Blaise Fortier travaille depuis de nombreuses années au restaurant de son père, Jacques Fortier, et du chef Jean-Luc Boulay. Mais ces derniers mois, c'est dans le Vieux-Port qu'il passe une bonne partie de son temps avec le sommelier Simon Jobin, aussi du Saint-Amour, le chef Nikolas Couture, qui officiait jusqu'à tout récemment au restaurant Le Cercle et qui avait auparavant travaillé dans les cuisines du Saint-Amour, et le gestionnaire Jean Deschênes, qui oeuvre dans le milieu de la restauration depuis près de 25 ans. 
Tous les quatre prennent en main les opérations du Pub du Vieux-Port - les habitués de la microbrasserie L'Inox se rappelleront du local - qui subira une importante transformation au cours des prochaines semaines, pilotée par la firme d'architecture et design LemayMichaud.
Mais la transformation ne sera pas que visuelle, elle sera avant tout dans le menu. «L'endroit sera spécialisé dans les vins d'importation privée», révèle Blaise Fortier, qui est d'ailleurs associé avec Simon Jobin dans l'agence d'importation Le pot de vin, qui sera évidemment mise à contribution. Et dans l'assiette? L'offre sera bonifiée et complètement différente, indique le chef Nikolas Couture, ne voulant toutefois pas en dévoiler davantage pour l'instant. 
Toutes ces nouveautés devraient faire leur apparition d'ici la mi-juin, indique Blaise Fortier, qui promet que le nouveau concept du Pub sera «unique» à Québec. «Et vous avez vu la terrasse? Elle est ensoleillée du matin au soir!» ajoute le restaurateur, précisant qu'elle pourra accueillir près d'une centaine de clients.
«On veut vraiment que les résidents du secteur se réapproprient le lieu. On ne veut pas faire de la restauration pour les touristes, on veut que notre offre soit abordable, au prix du marché», ajoute Jean Deschênes.
Une belle occasion
Pour la petite histoire, Blaise Fortier est aussi courtier immobilier. «Mon parrain, également courtier, m'a indiqué que l'Hôtel Port-Royal souhaitait céder les opérations du Pub du Vieux-Port, dont il est propriétaire. C'est là que j'ai pensé à en parler à Jean [Deschênes], en tant que courtier. Au début, je ne pensais pas à embarquer dans le projet, mais l'occasion était trop belle», raconte M. Fortier. Son associé Simon Jobin s'est joint à eux, et les trois avaient un certain chef dans leur mire... «On a eu notre premier choix!» signale Jean Deschênes, en pointant Nikolas Couture.