Le complexe comprendra deux tours jumelles de 51 et 53 étages, reliées entre elles par une passerelle vitrée au 25e étage qui deviendra de ce fait une loge de choix pour les spectacles sur la Place des festivals, qui se trouvera à ses pieds.

Un complexe immobilier de 700 millions $ à Montréal

MONTRÉAL — Le fantôme du Spectrum cédera sa place à un impressionnant complexe immobilier multifonctionnel dans le Quartier des spectacles.

La démolition de cette salle de spectacle mythique, en 2008, avait laissé une plaie béante sur la rue Sainte-Catherine entre les rues Bleury et Jeanne-Mance, qui sera colmatée par un ambitieux projet de 700 millions $ dont les travaux débuteront à la fin de 2019.

Il s’agit d’un complexe de deux tours jumelles de 51 et 53 étages, reliées entre elles par une passerelle vitrée au 25e étage qui deviendra de ce fait une loge de choix pour les spectacles sur la Place des festivals, qui se trouvera à ses pieds.

L’usage principal sera réservé au secteur résidentiel, alors que l’on y prévoit quelque 1000 unités de condo et 500 logements locatifs avec tous les conforts possibles, incluant une piscine intérieure, une piscine extérieure et autres équipements.

Le promoteur, Devimco immobilier, entend réserver l’espace passerelle à ceux qui y habiteront, mais son président, Serge Goulet, n’écarte pas la possibilité d’une éventuelle ouverture ponctuelle au grand public, en autant que la quiétude des résidants soit assurée.

«C’est sûr que ça en fait un espace de choix : une vue à 150 pieds dans les airs, avec une vue fantastique sur le fleuve, une vue en plongée sur le quartier des spectacles. Ça pourrait certainement devenir un espace locatif très intéressant, mais on va le regarder d’abord et avant tout en fonction de l’aspect sécuritaire dans nos bâtiments», a-t-il fait valoir.

Changement de cap

Le Fonds immobilier de solidarité FTQ, propriétaire du terrain, avait cherché durant plusieurs années à y construire un édifice à bureaux, mais le taux d’occupation dans ce domaine et la localisation très particulière du site ont amené cette modification dans la vocation, selon son président-directeur général, Normand Bélanger.

«Le bureau, il y a des espaces disponibles et en plus, les gens préfèrent être situés davantage dans l’ouest du centre-ville que dans le Quartier des spectacles. Pour faire du bureau sur ce site, il fallait une clientèle particulière et on n’a pas trouvé cette clientèle», a expliqué M. Bélanger.

Le bâtiment comprendra aussi une salle de cinéma, des studios de répétition de musique et ateliers de création, un basilaire commercial de 51 000 pieds carrés et des commerces de restauration.

Le projet, surnommé Maestria, est piloté par le promoteur immobilier Devimco, en collaboration avec le Fonds immobilier de solidarité FTQ et la firme d’investissement immobilier Fiera immobilier.

Les promoteurs précisent qu’ils prévoient intégrer des éléments remémorant l’époque du Spectrum, dont une collection d’archives de la salle de spectacle.