Une grande partie des emplois créés par Assam Hadhad seront localisés dans de nouvelles installations prévues dans différentes régions du pays au fur et à mesure que Peace By Chocolate s’agrandira.

Un chocolatier syrien souhaite embaucher et aider des réfugiés

ANTIGONISH, N.-É. — Un réfugié syrien qui a fondé une chocolaterie prospère en Nouvelle-Écosse a annoncé son intention d’embaucher et de conseiller d’autres réfugiés.

Peace by Chocolate (La Paix par le chocolat), une entreprise d’Antigonish, en Nouvelle-Écosse, dit être prête à engager 50 réfugiés d’ici 2022. Elle veut aussi encadrer 10 nouvelles entreprises fondées par des réfugiés au cours des prochaines années.

L’entreprise désormais célèbre a été fondée par la famille Hadhad qui avait fui sa maison de Damas, une ville déchirée par la guerre civile, en 2012. Elle s’est installée en Nouvelle-Écosse en 2016, ayant très peu de choses en sa possession.

Le pdg Tareq Hadhad a dit vouloir contribuer à l’essor du pays qui a accueilli sa famille alors que nombreuses nations fermaient leurs frontières aux réfugiés syriens.

Il souhaite à son tour donner une chance à d’autres réfugiés qui voudraient amorcer une nouvelle vie, comme l’ont fait des Canadiens pour lui et sa famille.

«Ils (les réfugiés) viennent ici pour contribuer, ils viennent ici pour donner à la collectivité. Comme une famille qui a déjà tout perdu dans ce monde, nous savons ce qu’ils ressentent, a souligné M. Hadhad. Être réfugié n’est pas un choix, ce n’est pas une décision, ce n’est pas un objectif de vie. Ces personnes fuient leur maison à cause de la guerre, à cause de la persécution. C’est important et c’est à chacun qu’il incombe de jouer son rôle de soutien aux nouveaux arrivants au Canada.»

Il a expliqué que les postes proposés incluraient des postes dans les secteurs de la production, des ventes et de la haute direction, renforçant ainsi les compétences et l’expérience des réfugiés.

Assam, le père de Hadhad, a dirigé une chocolaterie à Damas pendant des décennies, mais celle-ci avait été détruite lors d’un bombardement de 2012.

Une grande partie des emplois seront localisés dans de nouvelles installations prévues dans différentes régions du pays au fur et à mesure que Peace By Chocolate s’agrandira. Les travaux sont en voie d’être complétés à certains endroits.

M. Hadhad a dit espérer que d’autres entreprises canadiennes suivront son exemple et soutiendront les nouveaux arrivants.

Le chocolatier a rappelé que si les premiers Européens ont pu s’installer au Canada, ils peuvent en remercier les peuples autochtones et leur générosité.

«Quand ils sont venus ici, ils ont reçu un coup de main. Aujourd’hui, c’est au tour de tous ces Canadiens d’aider. Nous voulons soutenir d’autres réfugiés comme notre collectivité nous a aidés.»