Un Canadien sur sept songe à abandonner son service de câblodistribution

Un Canadien sur sept songe ou se dit prêt à abandonner son service de câblodistribution afin de se tourner vers des solutions de rechange moins coûteuses, d'après un nouveau sondage.
Afin de pouvoir mesurer cette tendance, l'Observateur des technologies médias (OTM) a sondé 4009 Canadiens anglophones entre les mois d'octobre et de décembre.
Près de 16 % des répondants ont dit considérer sérieusement l'option du débranchement, qui consiste à mettre fin à son service de câblodistribution à la faveur de contenu en ligne, notamment.
Les personnes âgées de 34 à 47 ans, de la génération X, sont les plus susceptibles de se débrancher, suivies par la tranche des 25-33 ans.
Environ 42 % des gens sondés ont indiqué avoir regardé la télévision en ligne au cours du mois, ce qui représente une progression de 10 % par rapport à l'année précédente.
La principale raison qui explique cette tendance, selon le sondage, est que le Web est plus pratique.
Depuis 2012, le nombre de personnes qui visionnent du contenu en ligne a presque doublé, avec près de 40 % des répondants qui ont dit avoir regardé des émissions ou vidéos sur leur téléphone.
Les propriétaires de téléphones intelligents Samsung Galaxy et d'iPhone étaient les plus enclins à utiliser leur appareil afin d'accéder à du contenu, alors que moins de la moitié des personnes sondées qui possédaient un BlackBerry ont dit avoir visionné du contenu en ligne.
Les chercheurs ont également demandé aux répondants leur opinion sur le visionnement en rafale, et la moitié d'entre eux ont dit avoir regardé au moins trois épisodes consécutifs d'une émission au cours de la dernière année.
Près de 66 % des 18-34 ans disent notamment aimé regarder plusieurs épisodes en rafale.
Le sondage téléphonique a été mené par OTM. La marge d'erreur du coup de sonde est de 1,5 point de pourcentage, 19 fois sur 20.