Le chef de la gestion de la performance d’Airbus Avions commerciaux, Philippe Balducchi.

Un cadre d'Airbus pilotera l'équipe de la C Series

MONTRÉAL — C’est une équipe de 12 personnes, avec un dirigeant d’Airbus à sa tête, qui dirigera le programme de la C Series de Bombardier une fois que les deux avionneurs auront conclu leur partenariat, ce qui doit se faire prochainement.

L’actuel chef de la gestion de la performance d’Airbus Avions commerciaux, Philippe Balducchi, sera le chef de la direction de ce programme, qui devrait adopter rapidement le nom de l’avionneur européen.

Les nominations ont été annoncées aux employés du constructeur québécois d’avions et de trains mercredi par l’entremise d’une note interne qu’a pu consulter La Presse canadienne.

Airbus et Bombardier compteront chacun six membres au sein de l’équipe de direction.

En vertu de l’alliance annoncée l’automne dernier, Airbus deviendra l’actionnaire majoritaire de la C Series, qui a coûté environ 6 milliards $US à développer, sans avoir à verser un seul sou. La part de Bombardier passera à 31%. Celle du gouvernement québécois — qui a injecté 1 milliard $ US en 2015 — passera à environ 19%.

Les deux avionneurs s’affairent toujours à finaliser leur alliance.

La note interne souligne que les plans «progressent bien» et que le processus d’approbation se déroule «plus rapidement que prévu».

«En conséquence, la clôture de la transaction devrait s’effectuer d’ici le milieu de cette année», est-il écrit.

Le nom de Fred Cromer, l’actuel dirigeant de la division des avions commerciaux de Bombardier, ne se trouve pas sur la liste des prochains dirigeants de la C Series. M. Cromer conservera ses fonctions actuelles, mais il ne devrait plus être responsable de la C Series.