La gare fluviale de Lévis et tout le secteur de la traverse seront l'objet d'une importante cure de jeunesse qui s'amorcera l'été prochain pour se poursuivre jusqu'à la fin de 2015.

Traverse à Lévis: dernier ultimatum à l'entrepreneur

L'administration Lehouillier mettra sa menace à exécution et larguera dès jeudi l'entrepreneur chargé de réaliser les travaux de revitalisation du secteur de la traverse à Lévis s'il n'enclenche pas le chantier sur-le-champ.
Lundi, le maire Gilles Lehouillier avait avisé qu'il ferait appel au deuxième plus bas soumissionnaire si l'entreprise qui a décroché le contrat de 16,8 millions $ du réaménagement du quai Paquet et de l'esplanade n'enclenchait pas les travaux rapidement. Les membres du conseil municipal avaient adopté en séance extraordinaire une résolution pour revenir au contrat initial convenu avec le Groupe Macadam, quitte à renoncer aux économies de 500 000 $ qu'elle espérait faire. 
Le maire à bout
Mercredi, le maire était visiblement arrivé au bout de sa patience. «Je vous informe que nous avons acheminé la convocation du conseil municipal pour une assemblée spéciale qui vraisemblablement devrait avoir lieu jeudi [aujourd'hui]. À moins que d'ici là, le contracteur retenu pour les travaux obtem-père à l'ordre d'exécution. Si l'ordre d'exécution n'est pas respecté, nous passons au deuxième plus bas soumissionnaire.»
M. Lehouillier a souligné que l'objectif est de réaliser les travaux dans le délai imparti. Le chantier doit prendre fin en décembre 2015. «On a encore une petite marge de manoeuvre. Mais la glace commence à être mince.»
Il n'a pas été possible mercredi de s'entretenir avec le président du Groupe Macadam, Gilles Pilote.