Pierre Dolbec et Karl McLelllan

Transport de marchandises: Bernières achète Dolbec

Importante transaction à Québec dans le domaine du transport de marchandises, alors que Groupe Bernières achète Dolbec International pour plusieurs millions de dollars.

L’homme d’affaires et politique Pierre Dolbec se départit de l’entreprise familiale qu’il dirige depuis près 40 ans, compagnie héritée de son père Yvon, décédé en 1996. L’homme de 66 ans, qui savait depuis longtemps que ses enfants ne prendraient pas la relève, a ainsi passé les quatre ou cinq derniers mois à «choisir» son acquéreur. Et à faire son deuil.

«Le timing était là, ce n’est pas compliqué», a résumé M. Dolbec, au Soleil. «Je viens d’avoir 66 ans! Le temps joue contre moi, comme on sait que pour faciliter le transfert d’une entreprise, vaut mieux que les dirigeants restent en place. Et la compagnie va mieux que jamais depuis deux ans», explique celui qui garde sa chaise de président et chef de la direction.

En fait, les 23 employés restent, une des principales conditions imposées par le vendeur. Le nom Dolbec sera encore sur l’enseigne aussi. On ne parle donc que d’un transfert d’actionnariat de M. Dolbec à Daniel Bouchard, propriétaire unique du Groupe Bernières. «Il n’y a pas de changement. C’est le meilleur des deux mondes!», assure M. Dolbec.

Ancien président de la Chambre de commerce de Québec, Pierre Dolbec est plus connu du public pour s’être présenté à la mairie de Québec, en 2007. Il est aujourd’hui président de la Corporation des parcs industriels de Québec et maire de Sainte-Catherine de-la-Jacques-Cartier, municipalité située au nord-ouest de Québec en plein essor avec près 8000 résidents.

Il assure d’ailleurs ne pas vouloir tenter à nouveau sa chance en politique municipale à Québec. «Jamais! Je ne toucherais même pas à ça avec une baguette de 1000 pieds», illustre-t-il, en riant.

Contrôler la chaîne

Avec ses 300 employés, Groupe Bernières est à la base une entreprise de camionnage. Qui s’est diversifiée au fil des années pour arriver à «détenir chacun des maillons de la chaîne de transport pour contrôler la qualité pour nos clients», explique le vice-président et chef de la direction, Karl McLellan.

Groupe Bernières ajoute donc à ses services un important spécialiste en courtage, ou si vous préférez «une agence de voyages pour l’importation ou l’exportation de marchandises», comme l’illustre M. Dolbec. Dolbec International est actif dans 51 pays.

Sans vouloir dévoiler le montant de l’achat, M. McLellan confirme que l’acquisition de Dolbec s’avère de loin la plus importante dans l’histoire du Groupe Bernières, qui existe depuis 1982.

Il répète que Groupe Bernières n’a «aucune intention d’avaler» Dolbec International. «Le but est de se développer pour garder le contrôle du début à la fin du transport de façon verticale. Alors au lieu d’envoyer nos clients chez un courtier, c’est maintenant Dolbec qui s’occupera de cette partie-là du voyage», résume M. McLellan.