La transaction s'inscrit dans le cadre du processus de vente annoncé en avril par Transcontinental.

Transcontinental vend six journaux régionaux

TC Transcontinental continue de réduire son empreinte dans le secteur de la presse régionale en cédant six publications de la banlieue sud de Montréal et les sites web qui s'y rattachent à Gravité Média pour un montant qui n'a pas été dévoilé.
Les hebdomadaires Le Journal Saint-François, Le Soleil de Châteauguay, Brossard Éclair, Le Courrier du Sud et Le Reflet, ainsi que le mensuel «L'information d'Affaires Rive-Sud» passent dans le giron du nouveau groupe de presse.
Au total, 65 employés vont se retrouver chez Gravité Média dans le cadre de cette transaction dont les pourparlers ont débuté en mai.
Cette transaction n'entrainera aucune perte d'emploi directe chez Transcontinental, a indiqué son vice-président aux finances, Donald Lecavalier.
Plus tôt ce mois-ci, l'imprimeur et éditeur québécois s'était entendu avec Trium Médias pour lui céder trois journaux du Saguenay-Lac-Saint-Jean, sans préciser la valeur de la transaction.
La copropriétaire et présidente-directrice générale de Gravité Média, Julie Boyer, a expliqué avoir réalisé cette transaction parce que la région est prospère et que le sentiment d'appartenance est très fort à l'endroit de ces hebdomadaires.
Celle qui a déjà été directrice générale au sein de la division médiatique de Transcontinental pour la région de la Montérégie dit croire «fermement à l'avenir du papier».
Mme Boyer a affirmé que les employés concernés ne devraient pas voir leur travail changer au cours des prochains mois.
«On a déjà une formule gagnante», a-t-elle expliqué, au cours d'une entrevue téléphonique avec La Presse canadienne.
Elle assure que les lecteurs ne noteront «aucun changement», mis à part que les journaux reflèteront davantage leurs «communautés locales puisqu'on a davantage de contrôle».
Le lien d'affaires n'est pas rompu avec TC Transcontinental (TSX:TCL.A) qui continuera de distribuer et d'imprimer les journaux en vertu de l'entente.
Les frères Francis et Louis-Jasmin Picard, également propriétaires de Picard Constructions, sont les deux autres investisseurs du groupe de presse. La nouvelle organisation créée il y a quelques semaines n'envisage pas d'autres acquisitions à moyen terme.
En avril, l'imprimeur et éditeur avait mis en vente 93 publications québécoises et ontariennes, ainsi que leur site web. Ces actifs comprennent notamment le quotidien gratuit Métro de Montréal.
Les 15 publications spécialisées dans les secteurs de la finance - comme le journal «Les Affaires» - et de la construction, ainsi que l'édition de livres pédagogiques, qui génèrent des revenus annuels d'environ 100 millions $, ne sont pas touchées.
Transcontinental s'était précédemment délestée de ses propriétés médiatiques en Saskatchewan et dans les Maritimes.