À travers le pays, Toys «R» Us détient plus de 80 magasins, dont une douzaine au Québec.

Toys «R» Us obtient sa citoyenneté canadienne

L’enseigne Toys «R» Us obtient sa citoyenneté canadienne. Le conglomérat torontois Financial Holdings Limited devient le propriétaire de la branche canadienne pour 300 millions $.

«En tant que leader du commerce au détail des jouets et articles pour bébé du Canada, nous sommes ravis de faire partie de la famille Fairfax, en plus de fonctionner en tant qu’entreprise redynamisée et 100 % canadienne», a affirme par voie de communiqué Melanie Teed-Murch, présidente de Toys «R» Us et Babies «R» Us Canada. «Nous sommes passionnés par notre entreprise et nous voulons que les Canadiens sachent que nous sommes les défenseurs de la puissance du jeu en offrant les plus récentes tendances et les jouets les plus recherchés dans nos magasins», poursuit-elle.

À travers le pays, le détaillant de jouets détient plus de 80 magasins, dont une douzaine au Québec. Il emploie environ 4000 travailleurs. Dans la capitale, Toys «R» Us possède des antennes aux Galeries de la Capitale et à Laurier Québec.

Rappelons que la société mère de l’entreprise s’était placée sous la protection du chapitre 11 de la loi sur les faillites aux États-Unis à l’été dernier. La division canadienne était toutefois encore rentable.

Au cours des prochains mois, Toys «R» Us pourrait revoir sa formule de magasins. Récemment, l’entreprise a notamment intégré dans des succursales de la Colombie-Britannique et en Ontario des aires de jeu et des postes interactifs pour les enfants.

Tous les programmes pour les clients comme le Registre Bébé, le programme de fidélisation du Club RMC et la liste de souhaits demeurent en vigueur. Les cartes-cadeaux achetées au Canada peuvent être encore utilisées.