À Birmingham, en Angleterre, des succursales de Toys «R» Us font des ventes de fermeture.

Toys «R» Us fermeraient ses portes aux États-Unis

TORONTO — Les activités du détaillant Toys ‘‘R’’ Us se poursuivent au Canada, malgré la publication d’articles indiquant que la chaîne se prépare à liquider ses magasins aux États-Unis.

La division canadienne du détaillant dit n’avoir ni information ni commentaire au sujet des articles de divers médias, selon lesquels Toys ‘‘R’’ Us se préparerait à fermer tous ses magasins américains.

Les divisions américaines et canadiennes de Toys ‘‘R’’ Us ont obtenu en septembre la protection de la cour contre leurs créanciers. Selon certains médias, la bannière Toys ‘‘R’’ Us pourrait être forcée de fermer ses 880 magasins aux États-Unis puisqu’elle n’a pas trouvé d’acheteur ou conclu d’entente avec ses créanciers.

82 magasins

Toys ‘‘R’’ Us Canada compte environ 82 magasins ainsi qu’un site internet de commerce électronique. Sa taille est d’environ le dixième de sa version américaine.

Le vice-président du marketing de Toys ‘‘R’’ Us Canada, Clint Gaudry, a indiqué tard jeudi, dans une déclaration transmise par courriel, que l’entreprise continuait d’honorer toutes ses politiques de consommateurs et ses programmes comme son registre de cadeaux pour bébés, ses cartes-cadeaux et ses programmes de fidélisation.

«Nos activités au Canada fonctionnent normalement», a précisé M. Gaudry.

En septembre dernier , on apprenait que Toys «R» Us avait mandaté la frime d’avocats Kirkland & Ellis pour l’aider à trouver des solutions pour rembourser des dettes de 400 millions $US (491 millions $) dès l’an prochain.

Dans la grande région de Québec, Toys «R» Us possède deux magasins, soit aux Galeries de la Capitale et à Laurier Québec. 

Avec Le Soleil