Le gouvernement du Québec veut positionner les Chic-Chocs comme «la destination montagne de l'est de l'Amérique du Nord».

Tourisme hivernal: la Haute-Gaspésie voit grand

La Haute-Gaspésie, avec ses joyaux naturels que sont les Chic-Chocs et le parc de la Gaspésie, entend devenir la destination touristique hivernale de premier choix. Déjà, plusieurs entreprises ont pris naissance dans la région pour rejoindre cette clientèle qui aime la neige. Que ce soit Extrême Chic-Chocs, La Vallée taconique Catski ou Ski Chic-Chocs, elles semblent bien se tirer d'affaire. Il ne restait plus maintenant qu'aux élus et aux organismes de développement à emboîter le pas.
Le gouvernement a donné le coup d'envoi, en mai, lors de la visite de la première ministre en Gaspésie. Pauline Marois a annoncé la volonté de son gouvernement de développer ce créneau, dans le cadre de sa Stratégie d'intervention gouvernementale pour le développement de la région.
À la fin novembre, le député de Gaspé et ministre responsable de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine a confirmé cette volonté, devant des gens d'affaires réunis en marge du gala de la Chambre de commerce de la Haute-Gaspésie à Sainte-Anne-des-Monts. «Nous investissons dans le but de développer le tourisme hivernal en Haute-Gaspésie», a déclaré Gaétan Lelièvre, en annonçant que le parc de la Gaspésie recevrait 10 millions $, dont 7,5 millions $ qui seraient réservés à la phase 2 de la mise en valeur des Chic-Chocs.
Cette deuxième phase vise à consolider et à développer l'offre hivernale du massif afin de positionner les Chic-Chocs comme «la destination montagne de l'est de l'Amérique du Nord. Dans le parc national, une somme de 1,8 million $ est consentie à la mise aux normes des refuges qui bordent les sentiers de longue randonnée.
Enthousiasme
Le message a été accueilli avec enthousiasme en Haute-Gaspésie. «Tout est à faire, sauf qu'on a un sacré beau coffre à outils, reconnaît le préfet de la Haute-Gaspésie, Allen Cormier. C'est le plus beau terrain de jeu et l'endroit où il y a le plus de neige au Québec. Même si on s'entend que nos joyaux sont le parc de la Gaspésie et les Chic-Chocs, il y a moyen de mettre en valeur d'autres sites et activités comme les pistes de raquette et de ski de fond emménagées à Sainte-Anne-des-Monts et à Cap-Chat.»
Pour le préfet, l'avenir s'annonce prometteur. Il donne en exemple le cas d'Extrême Chic-Chocs, qui offre des randonnées guidées en motoneige, dont le carnet de commandes est plein pour deux ans. Il souligne aussi l'allongement de la saison de Valmont Plein Air de Cap-Chat et l'ouverture récente d'Hôtel & cie de Sainte-Anne-des-Monts, dont les services d'hébergement et de restauration ciblent notamment la clientèle touristique d'aventure.
Selon Allen Cormier, un comité sera mis sur pied en janvier. Celui-ci sera notamment composé de représentants du bureau du ministre Gaétan Lelièvre, de la MRC, du Centre local de développement et de la Chambre de commerce de la Haute-Gaspésie. «Il faut bâtir autour de l'hiver», résume le préfet.